Banditisme à Kissidougou: La gendarmerie réussit un coup de filet

0
771

Depuis le 19 mai  2020, jusqu’à  ce mercredi 27 mai 2020, la gendarmerie territoriale de Kissidougou, en compagnie de l’escadron mobile de la gendarmerie ont arrêté quatre présumés bandits qui avaient pour rôle le vol des motocyclettes.

Le premier bandit arrêté, du nom de  Charles Louis Tounkara a reconnu un fait datant du mois de février 2019. Sur la route de Fermessadou, une sous-préfecture située non loin de la commune urbaine, ils ont déplacé un chauffeur de taxi pour cette sous-préfecture, selon le commandant de la gendarmerie territoriale, Kadia Mory Dioubaté.

C’est le commandant de l’escadron mobile de la gendarmerie qui aurait réussi à interpeller ce bandit du nom de Charles Louis Tounkara, nuitamment et il l’aurait mis à la disposition de ses services.

« Nous avons ouvert des investigations autour de lui. Il est  établi finalement au mois de février 2019, lui avec l’un de ces collègues ont tenté de porter atteinte à l’intégrité physique d’un citoyen, un taximan. Selon sa déclaration, l’individu arrêté, dit qu’un jour au mois de février, aux environs de midi; ils ont rencontré un taximan. Ils ont trouvé un argument échappatoire selon lequel, ils déplaçaient celui-là pour la sous-préfecture de Fermessadou et ce dernier aurait accepté», a déclaré le commandant.

Il poursuit en ces termes : « Arrivé à un endroit isolé, ils ont mis le taximan au respect de l’arme et ils ont tiré sur lui. La balle l’a atteint à la tête et au pied. L’intéressé est alors tombé à la renverse et il a été évacué à Conakry pour les soins intensifs. »

Parlant de la direction qu’ils ont emprunté après avoir tiré sur le taximètre et qu’est-ce qu’ils ont fait du butin, c’est à dire la moto enlevée, le commandant nous relate : « Il a répondu, qu’ils ont pris la direction de la Sierra Leone avec son collègue du nom de Robert et la moto a été vendue à un montant de 12 millions de FG. Après, ils sont revenus à Kissidougou et ils ont partagé l’argent. »

Par rapport aux zones qu’ils ont l’habitude d’écumer, le commandant Kadia Mory Dioubaté révèle : « Il s’agit des  zones d’opération qui sont dans Kissidougou centre et ses périphéries, à Woulada dans la préfecture de Dabola y compris Dabola centre et dans la préfecture de Kouroussa. »

Enfin, par rapport au nombre de personnes interpellées, le commandant précise : « Il a eu à faire des révélations. Il a cité tant d’autres de ses compagnons. Parmi les gens cités, on a eu à arrêter trois, plus lui maintenant. Ça fait quatre dont une jeune femme du nom de Mariame Soumaoro. Donc, nous sommes presque à la fin des enquêtes de la phase préliminaire. Quand on finit, le PV est instrumenté en direction du Tribunal de Première Instance chez le procureur de la république », a-t-il dit.

Il est à rappeler que ces personnes interpellées, selon les informations reçues, auraient volé plusieurs motos et objets de valeurs depuis 2008.