Bantama Sow : du « faucon » à la « colombe »

0
566

«Autant on ne peut exercer le pouvoir dans la pagaille, la violence et dans l’anarchie, autant on ne peut, non plus, le conquérir dans les mêmes contextes de violence, d’anarchie et de pagaille. Donc, Mouvance et Opposition sont appelées à prêcher la paix et la quiétude sociales. »

Suite à la montée de la violence à Conakry, le ministre des Sports et du Patrimoine Historique, Sanoussy Bantama Sow a été clair ce samedi 17 novembre devant les militants du RPG Arc-en-ciel massivement mobilisés au siège du parti à Gbessia  à la faveur de leur assemblée générale hebdomadaire, a-t-on constaté.

Dans son message, le ministre Bantama a rappelé qu’ils n’ont pas intérêt que ce pays bascule dans les violences. Pour lui, ceux qui ont des œufs ne doivent pas se battre tout comme ceux qui sont aussi à la conquête, ne doivent pas opter pour la violence. Lisez plutôt ce qu’il a dit!

«Ce n’est pas une première que le RPG Arc-en-ciel véhicule les messages de paix. Nous nous battrons au prix de nos vies pour faire passer les messages de paix. C’est nous qui avons les œufs, nous n’avons pas intérêt que ce pays brûle. L’objectif principal d’un parti politique, c’est la conquête du pouvoir et de l’exercer. C’est le bon Dieu qui a voulu que nous accédions au pouvoir après 30 années de conquête. Nous sommes en train de construire notre pays. Je m’adresse à toutes les formations politiques qui sont en train de conquérir le pouvoir, de préserver les acquis de la République. Si nous détruisons notre pays, nous serons encore obligés de le reconstruire. Le budget qui sera voté à cet effet, pourrait servir à autre chose dans l’intérêt supérieur du peuple de Guinée. Autant on ne peut exercer le pouvoir dans la pagaille, la violence et dans l’anarchie, autant on ne peut, non plus, le conquérir dans les mêmes contextes de violence, d’anarchie et de pagaille. Donc, Mouvance et Opposition sont appelées à prêcher la paix et la quiétude sociales.  Nos amis qui ont des tempéraments très chauds… nous devons leur faire comprendre que personne parmi nous n’a intérêt à ce que ce pays bascule dans la violence. Tuer un policier ou bastonner un militaire, c’est s’attaquer aux symboles de la République, de la nation et de l’Etat. L’armée est au service de la nation, aujourd’hui, c’est le RPG Arc-en-ciel qui est au pouvoir. Donc, ces structures doivent nous servir loyalement. Demain, si c’est Mamadouba ou Alpha Saliou  qui arrive au pouvoir, ces mêmes structures doivent les servir loyalement. D’ailleurs, leur mission régalienne, c’est de servir la nation. Dans la guerre, il n’y a pas de médecin, pas de journaliste, pas ministre, pas de riche et pas de pauvre… Que Dieu nous en garde, multiplions les prières pour ne pas qu’il y ait la guerre chez nous…», a-t-il expliqué.