Bataille pour le contrôle de la mairie Kindia: le nouveau dérapage de l’imam central

août 17, 2018 4:12
0

L’Imam de la Mosquée centrale, la plus grande de la ville de Kindia, El Hadj Mamoudou Camara a fait encore parler de lui. Après avoir imposé son neveu Oyé Guilavogui contre la volonté du président République, il vient cette fois-ci de tenir des propos qui ne cadrent pas avec son statut. Elhadj Mamoudou veut un maire originaire « bon teint » de Kindia et non un maire ‘’imposé’’…

 Tenez ! Hier jeudi 17 août, l’Imam de la plus vieille Mosquée a réuni autour de lui, certains de ses fidèles, pardon, des gens qui lui ressemblent et qui pensent comme lui, les hommes acquis à sa cause dans ce temple de Dieu, pour parler politique. Et comment? Il a longuement tablé sur la politique plus précisément sur les accords … Exclure toute personne non-originaire de Kindia du système politique de la localité.

Selon, l’oncle du ministre Oyé Guilavogui, les populations de Kindia ne sont pas des soumis sur lesquels on vient tomber pour s’imposer. Il pense qu’on leur a imposé le maire. Alors, l’homme de Dieu demande séance tenante, aux populations de refuser les accords. Il s’interrogera ensuite que comment Kindia qui est la capitale de la Basse-Côte, puisse avoir un maire imposé?

Il exige par conséquent que les voix des électeurs soient prises en compte. C’est-à-dire « accepter la victoire » de leur candidat. Celui du RPG….

Cette réaction de l’Imam a provoqué la colère de plusieurs Guinéens qui pensent qu’un Imam, ne doit pas se mêler de la politique à plus forte raison s’opposer à un accord politique… Les Guinéens, depuis ce matin, condamnent les propos tenus par El Hadj Mamoudou Camara qui s’est déjà tristement illustré dans l’affaire Oyé Guilavogui.

Rappelons qu’après la formation du gouvernement dirigé par Kassory, ce même Imam a multiplié des déclarations et pressions obligeant le Chef de l’Etat à revenir sur sa décision. Les Guinéens trouvent de trop sa présence sur la scène politique. D’ailleurs, il est chef religieux. Sa place se trouve dans la Mosquée.