voir Plus
    dimanche, 18 avril 2021
    26 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Belgique : l’assassin de Oumou Diallo condamné à 18 ans de prison, réactions !

    Rappel du tragique destin de cette jeune mère de famille d’origine guinéenne...

    C’est dans la ville de Liège situé à 100 kilomètres de Bruxelles, plus précisément dans la commune de Wandre que le corps sans vie de la jeune femme nommée Oumou Diallo âgée d’environ 25 ans au moment des faits a été retrouvé par la police un mercredi matin du 14 février 2018.

    Originaire de la sous-préfecture de Kankalabé dans la préfecture de Dalaba, le corps de la jeune femme a été retrouvé enterré dans le jardin familial.

    Les enquêtes préliminaires avaient conduit à l’arrestation de son mari qui était le principal suspect dans cette affaire de meurtre.

    Une violente dispute entre elle et son mari Oumar Baldé, d’origine guinéenne aussi avait été fatale à la jeune femme.

    Deux ans après le meurtre, le procès qui avait commencé le 8 mars 2021 a pris ce vendredi 12 mars 2021 à la Cour d’assises de Liège.

    Oumar Baldé qui a plaidé non coupable au pendant tout le procès. Mais la cour l’a reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés à savoir 17 coups de couteau assenés à sa feue épouse et l’enterrement de celle-ci dans le jardin de la famille.´

    Le ministère public belge avait requis 25 ans de prison contre Oumar Baldé, alors que ses avocats ont demandé des circonstances atténuantes vu que leur client n’avait pas d’antécédent criminel.

    Après les débats, les 15 jurés et les juges de la cour ont délibéré. Le prévenu âgé de 41 est reconnu coupable de l’assassinat sa femme et a écopé, à cet effet, une peine de 18 ans de prison.

    Guineenews© a recueilli la réaction de sa sœur qui vit à Bruxelles.

    « Dans la famille, nous sommes toujours tristes de la disparition brutale de notre sœur. Ce procès vient encore réveiller et attiser cette douleur que nous vivons depuis février 2018. La justice belge aurait dû condamner son meurtrier à perpétuité vu la gravité des faits et la façon dont il a assassiné notre sœur. Ce qui est encore plus douloureux c’est quand son meurtrier refuse de reconnaître les faits alors qu’il est conscient de ce qu’il a fait. On attend la justice divine, Dieu ne va pas nous abandonner et Dieu ne pardonnera pas. La famille va devoir vivre avec, mais ce n’est pas une chose qu’on peut oublier », a regretté sa sœur Iyassou Diallo

    Pour sa part, le président de l’association des ressortissants de Dalaba en Belgique, ElHadj Sadio Baldé qui a pris part au procès trouve que « la sentence est à la hauteur du crime que ce monsieur a commis. La mort de cette dame avait choqué la communauté guinéenne vivant en Belgique, c’est triste j’avais moi-même accompagné le corps en Guinée en 2018. Nous prions pour le repos son âme et que Dieu sème la paix dans les foyers de tous nos compatriotes ici et ailleurs. »

    Les deux petits garçons que feue Oumou Diallo avait laissés derrière, sont aujourd’hui âgés de 4 et 5 ans.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE