Bembéto et environs: inhumations en  catastrophe des 11 victimes du FNDC

0
731
Funerailles, FNDC, Bambeto

Les funérailles des 11 victimes de la répression des manifestations du front  national pour la défense de la constitution (FNDC) en octobre dernier vient de s’effectuer dans des conditions très violentes. C’est le constat que Guineenews a fait sur place.

Tout a commencé pendant que le cortège funèbre en partance pour la mosquée de Bambéto était de passage au niveau du rond-point. Il y a eu des heurts qui ont éclaté entre les agents en tenue postés du côté de la station-services et des jeunes faisant partie du cortège…

Puis, c’est le traditionnel intifada qui s’en suit. Aux jets de pierres, la police a réagi avec des jets d’eau chaude et des gaz lacrymogènes d’abord. Des coups de feu ont été ensuite entendus. Guinéenews a vu des blessés passés. Certains,  au moins deux, transportés à motos. Des témoins dont un journaliste nous ont fait état de tires à balles réelles dont un à bout portant. Avec à la clé un blessé grave toujours selon le jeune journaliste qui dit avoir échappé de belle…

Dans la foulée, les ambulances arrivent, suivies des leaders politiques de l’opposition, notamment Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré dont le retard impatientait certains dans l’assistance… La prière de 14 heures et celle funèbre ont à peine eu lieu. les affrontements entre agents et jeunes civils révoltés ont provoqué des bousculades dans la cour de la mosquée pendant la prière qui a dû être interrompue sous l’effet des gaz lacrymogènes par certains. La tension y était palpable…

L’enterrement a eu lieu juste après, en catastrophe, pendant que les affrontements entre les hommes en tenue et les jeunes protestataires devenaient de plus en plus violent. En témoigne le feu en pleine chaussée à quelques dizaines de mètres du cimetière où les responsables du FNDC n’ont pas pu arriver. De la mosquée, ces derniers sont partis vers Kipé pendant qu’on voyait les caisses qui contenaient les corps ressortir du cimetière. Guinéenews a distingué parmi ces véhicules ayant quitté en catastrophe le cimétière, ceux de Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré…

Au moment où nous quittions les lieux (15 heures), tout laissait présager une fin de soirée très agitée voire violente pour ne pas dire ensanglantée dans la zone où les coups de feu étaient devenus plus fréquents.

Lire Vidéo: