Beyla : des risques d’affrontement entre pro et anti nouvelle constitution ce mercredi

0
984

La journée de ce mercredi 24 juillet 2019 risque d’être électrique à Beyla. Deux structures antagonistes veulent manifester aujourd’hui dans la commune urbaine.

La première structure composée de syndicats, des conducteurs de taxis motos, des membres de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG) veulent manifester leur soutien au président Alpha Condé pour l’adoption d’une nouvelle Constitution.

Prévue ce mercredi 24 juillet, le maire de la commune, Djiba DONZO, dans un courrier daté du 23 juillet, n’a autorisé que la manifestation des pro.

Au même moment, il a rejeté la demande de manifestation du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) prévue à la même date.

Et par la même occasion, le maire a demandé à l’antenne du FNDC de Beyla de lui adresser une demande pour une autre date, car « il serait très risqué d’organiser deux mouvements contraires à la même date et au même lieu. »

Mais le FNDC n’entend pas se plier à l’injonction du maire. Un cadre du Front que nous avons joint au téléphone a confirmé le maintien de la manifestation à Beyla ce 24 juillet contre le projet de nouvelle Constitution.

A Labé, ce scénario a failli se produire. Mais là, le maire a pris le soin d’interdire les deux manifestations pour éviter de favoriser une organisation au détriment d’une autre.