Bilan de la mi-journée : Sidya Touré parle des cas de mort à Conakry

0
770
Membre du Front national pour la défense de la Constitution, le président de l’Union des forces républicaines fait partie des organisateurs des manifestations qui ont mis au ralenti l’essentiel des activités économiques à Conakry ce lundi 14 octobre.
Nos multiples tentatives d’accéder à l’intérieur du domicile de Sidya Touré restent vaines jusque-là. Toutefois, nous avons tenu à avoir une interview téléphonique avec lui, pour qu’il dresse le bilan de la mi-journée.
« C’est un franc succès. Simplement que nous déplorons des morts. Il y a au moins un ou deux jeunes gens qui ont été gravement atteints. Il y en a un qui est déclaré mort. Et l’autre dont le pronostic est très engagé, sans compter d’autres sous blessures », nous a confié Sidya Touré au bout du fil.
Poursuivant, l’ancien Premier a indiqué que depuis hier soir tous les responsables de son parti à Matam, « qui
ont été indiqués par leurs anciens camarades passés de l’autre côté ont été agressés ».
« A commencer par le Secrétaire général de notre parti, le Vice-maire de Matam. Son domicile familial a été attaqué. Il y a des blessés et lui-même, il a fini par être arrêté », a regretté le leader politique qui a renchéri en disant que ce débat ne mérite pas qu’on puisse aller tirer sur des gens.
« C’est la chose que je ne comprends pas », s’est-il désolé, tout en précisant que le cas de mort est signalé du côté de Sonfonia, dans la commune de Ratoma.