Biodiversité et environnement : La raison éludée de la disparition des abeilles

mai 7, 2018 2:40
0

Le cynisme et l’hypocrisie de l’homme est sans limite. Depuis Darwin, les naturalistes ont su que la disparition des abeilles est un danger vital pour l’homme en ce sens que sans ces pollinisatrices par excellence des cultures, la famine décimerait les humains, surtout qu’avec cette démographie effrénée et galopante. Le malthusianisme ne peut être la solution parce qu’il ne sera jamais respecté. Avec la raréfaction des pluies et de l’eau, avec le réchauffement climatique et la sècheresse, avec la disparition des abeilles, on se demande ce que le futur leur réserve comme nourriture. Cannibalisme, très probablement.

D’ici là, parlons de l’extinction des abeilles : Il n’y a pas que les insecticides qui les tuent, mais aussi et surtout il y a l’égoïsme et la cupidité des hommes, eux qui attendent que les abeilles se multiplient pour polliniser leurs cultures or, pour que les abeilles se multiplient en grand nombre, elles ont besoin d’une grande partie de leur miel pour nourrir leurs petits. Si les hommes traient les vaches à outrance comme ils exploitent la totalité du miel, il n’y a aucune raison que des colonies et d’essaims se raréfient, en plus des effets destructeurs des pesticides et insecticides.

Les hommes veulent du miel et ont besoin des abeilles pour polliniser leurs cultures, quelle aberration ! L’Homme ne serait-il pas l’aberration de la nature ?