Blocus dans le recensement des enseignants : Yero Baldé rejette toute velléité d’entraver le processus !

0
1263

En séjour depuis le jeudi 28 mars à Kankan où il poursuit sa tournée dans les Institutions d’Enseignement Supérieures du pays, le ministre Abdoulaye Yero Baldé s’est défendu face aux accusations selon lesquelles, il serait à l’origine du blocus que connais ces jours-ci, le processus de recensement du personnel enseignants qu’exécute le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de de Guinée (SLEGC).

Face à la presse locale ce vendredi 29 mars, le ministre a rejeté ces accusations tout en précisant qu’il n’est nullement contre le recensement des enseignants.

« D’abord, on n’est pas contre le recensement bien qu’il y ait eu une récemment réalisée par l’inspection d’Etat dont les membres sont assermentés. Avant cela, il y a eu un autre recensement qui avait même fait des vagues dans les universités où des salaires avaient été bloqués.  Avant cela, il y a eu la biométrie sans compter le processus de biométrisation des fonctionnaires par la fonction publique ; donc quatre recensements dont le dernier est très récent en moins de trois mois.

Pour contribuer à l’apaisement, nous disons oui au recensement des enseignants mais il faudrait que le processus soit exécuté par une entité neutre. Sinon, nous ne sommes signataire d’aucun protocole », a affirmé le chef du département de l’Enseignement Supérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.