BOCEJ : Avis de Recrutement d’un Consultant (cabinet) pour la réalisation d’un diagnostic organisationnel du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune (MJEJ)

0
903

MINISTRE DE LA JEUNESSE

PROJET BOOSTER LES COMPETENCES POUR L’EMPLOYABILITE DES JEUNES

LE SECRETARIAT EXECUTIF

Conakry le 23./.11./2018

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

N° Don IDA H-985-GN

Date début : 26/11/2018

Date Limite : 10/12/2018

Client : Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes

Client : Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes (MJEJ).

Type : Sollicitation de manifestations d’intérêt

Titre : Recrutement d’un Consultant (cabinet) pour la réalisation d’un diagnostic organisationnel du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune (MJEJ)

Le Gouvernement de la République de Guinée a obtenu un Don de la Banque Mondiale à travers l’IDA pour financer le  Projet « Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes » placé sous la tutelle du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

Le Gouvernement a décidé d’utiliser une partie des fonds  pour le recrutement d’un Consultant (cabinet) pour la réalisation d’un diagnostic organisationnel du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune (MJEJ)

A. Contexte et justification

Le Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes (MJEJ) a pour mission « la conception, l’élaboration et la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de jeunesse et de promotion de l’emploi des jeunes et d’en assurer le suivi » (décret D/2018/174/PRG/SGG du 16 aout 2018).

Pour réaliser cette mission, le département s’est doté de structures d’appui à l’épanouissement des jeunes sur tous les plans. Trois de ces structures ont un statut d’Etablissements Publics à caractère Administratif (EPA) dotés d’autonomie financière et pourvues de ressources de l’Etat et d’autres partenaires. Ce sont :

L’Agence Nationale de Volontariat Jeunesse (ANVJ) ;
Le Fonds National pour l’Insertion des Jeunes (FONIJ) ;
L’Agence Guinéenne d’Exécution des Travaux d’intérêt Public pour l’Emploi (AGETIPE).

Malheureusement, les activités de ces organismes sont progressivement et très fortement handicapées par des difficultés de tous ordres ; les résultats de leurs actions sur le terrain sont loin de satisfaire la forte demande des jeunes en matière d’accès à l’emploi et au revenu, mais aussi de participation au développement et à la vie de la Nation Guinéenne. L’une des conséquences de cette réalité est, sur un plan plus global, une très faible capacité de pénétration de ces structures sur le marché de l’emploi, l’aggravation constante du chômage et de la précarité, causes profondes des migrations irrégulières.

Face à cette situation, des mesures de renforcement des capacités de ces EPA ont été envisagées, notamment à travers les choix opérés au cours du processus d’élaboration du Programme National d’Insertion Socioéconomique des Jeunes (PNISEJ)

La présente mission participe à l’amélioration du cadre juridique, institutionnel et règlementaire d’intervention du département qui a en charge les questions de jeunesse et d’insertion socioéconomique des jeunes, en particulier à travers l’amélioration du cadre d’intervention des structures ci-dessus évoquées.

B. Objectif du diagnostic :

L’objectif du diagnostic est de procéder à une analyse approfondie du dispositif institutionnel et organisationnel des trois structures (ANVJ, FONIJ et AGETIPE) et de faire des propositions et recommandations en vue de l’amélioration de l’efficacité de leurs organes. De façon spécifique, il s’agit de :

Procéder à une relecture des cadres juridiques régissant leur création, leur organisation et leur fonctionnement ;
Revoir l’organisation générale des organes de gouvernances des trois EPA ;
Analyser la pertinence et l’efficacité de leurs organes de gestion et de coordination ;
Analyser la pertinence et la fonctionnalité de leurs systèmes d’information respectifs ;
Identifier les faiblesses d’ordre organisationnel et institutionnel ;
Apprécier la pertinence des missions de ces établissements et esquisser un bilan de leurs activités ;
Proposer des solutions et recommandations destinées à améliorer la structure organisationnelle et l’efficacité du fonctionnement de ces EPA, conformément à leurs missions respectives et aux textes de loi ;
Evaluer les ressources humaines et le cadre de travail du personnel  des trois structures ;
Faire des propositions de renforcement en capacités du personnel de la Direction générale dans tous les compartiments de gestion.
C. Résultats attendus :

Au terme de la consultation, le cabinet devra présenter un rapport comportant :

Une analyse diagnostique approfondie du fonctionnement et de la performance du dispositif institutionnel de chacune des EPA;
Une analyse critique de l’organisation générale et du fonctionnement des Directions générales ;
Une analyse stratégique du contexte pour mettre en exergue les opportunités (les leviers) et les contraintes extérieures ;
Une analyse des mécanismes de financement et des structures de gouvernance de chaque structure ;
Des recommandations pour l’amélioration du fonctionnement et de l’organisation des instances dirigeantes ;
Des propositions éventuelles de révision de certaines dispositions de texte ;
Un diagnostic des systèmes d’information des trois EPA ;
Un diagnostic du système de management et des ressources humaines permettant de déterminer si les organismes possèdent les ressources humaines et financières nécessaires pour mener les missions fixées ;
Une analyse du cadre institutionnel actuel des structures et des recommandations visant à l’améliorer ;
Des propositions de renforcement des capacités du personnel et d’amélioration du cadre de travail.
D. Activités :

Pour atteindre les résultats ci-dessus, le consultant devrait mener les activités suivantes :

La réalisation d’une analyse critique des textes de lois régissant la création, l’organisation et le fonctionnement des EPA objet de diagnostic ;
La conduite d’entretiens avec le personnel y compris le Directeur Général et le Directeur Général Adjoint, le Conseil d’Administration, la structure de tutelle et les partenaires stratégiques de chaque structure ;
La réalisation d’une analyse du fonctionnement des organes qui composent chaque structure, leurs opérationnalités et leurs performances au regard de leurs mandats, des interactions entre les organes d’une part et entre et les membres des organes d’autre part ;
L’organisation d’une revue du dispositif d’information et de communication interne et externe ;
L’appréciation du sentiment des travailleurs et l’identification des possibilités de progression vers leurs attentes et leur implication dans l’atteinte des objectifs fixés ;
Les propositions et recommandations en vue de l’amélioration de la performance et la viabilité organisationnelle de chaque structure ;
La proposition et recommandations pour assurer un suivi de la performance institutionnel des établissements ;
La Proposition d’un modèle d’organisation du travail plus adapté ;
L’évaluation des outils de gestion de la structure.
Un travail comparatif avec d’autres structures similaires en Afrique ou ailleurs.

Ces différentes activités feront l’objet d’un rapport d’étape et d’un rapport final soumis à l’appréciation et à la validation du cabinet de la tutelle.

E. Produits attendus du candidat à la consultation :

Le dossier de candidature devrait comporter, en version papier et en version électronique, sous format Word, les documents suivants : 

Une note de méthodologie détaillée indiquant les différentes questions évaluatives, la liste des acteurs ou groupe d’acteurs à interviewer, les outils et méthodes qui seront utilisés, la présentation de la démarche à adopter, le chronogramme de conduite de l’évaluation et les moyens logistiques requis. Cette note sera validée par une commission mise en place par le Cabinet du ministre.
L’analyse sommaire des informations sur les trois EPA, à travers la recherche documentaire.
F. Qualifications du consultant :

Le consultant (Cabinet) retenu devra avoir les qualifications et savoirs suivants :

Etre un cabinet agréé et en règle vis-à-vis de l’administration;
Avoir une expérience confirmée en audit organisationnel ;
Avoir au moins cinq (05) ans d’expérience professionnelle et de développement des ressources humaines ;
Avoir une expérience des questions de jeunesse et d’insertion sociale et économique des jeunes de Guinée, en particulier dans les domaines de la création d’entreprises jeunes, de méthodes de création intensive d’emploi, d’emploi local ou de participation des jeunes au développement et à la vie de la Nation ;
Avoir une bonne connaissance de l’environnement guinéen et des initiatives d’appui aux jeunes ;
Disposer d’un personnel qualifié pour l’exécution de la mission dont :
un spécialiste en économie et gestion ;
un spécialiste en planification et management ;
un Spécialiste en  droit ;
un Spécialiste en système d’information et ;
tout autre spécialiste pertinent pour la réalisation de la mission

Les consultants (Cabinets) intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires au sujet des documents de référence aux adresses mentionnées ci-dessous du lundi au jeudi  de 9 heures à 16 heures  GMT et vendredi de 9 heures à 13 heures GMT.

Les manifestations d’intérêt doivent être déposées à l’adresse ci-dessous au plus tard le 10 décembre 2018 à 15 H. Outre l’original, le nombre de copies demandé est de trois (2); la soumission de candidature par voie électronique sur respect des délais GMT susmentionnés est acceptée.

Secrétariat Exécutif du Projet

« Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes en Guinée »,

Immeuble KATEX 4ème étage Appartement A8, Près du siège social de Cellcom-Guinée

Quartier Almamya, Commune de Kaloum,

Email : bocej.gn@gmail.com

Tél : (+224) 655 91 48 91

Conakry – République de Guinée.        

Le Gestionnaire de Projet

Thierno Iliassa BALDE

Don IDA H-985-GN – Siège : Commune de Kaloum – Tél. : 655 91 48 91 Adresse mail: bocej.gn@gmail.com