BoCej : l’évaluation du projet au menu d’un conclave du Comité d’Orientation Stratégique

0
480
Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse

Le projet Booster les Compétences pour l’employabilité des jeunes (BoCej) a tenu ce vendredi 20 décembre la 11ème session de son Comité d’Orientation Stratégique (COS). L’objectif de la réunion consister à examiner le rapport d’activités annuelles du plan d’action 2019, à présenter le plan de travail et le budget annuel pour 2020. Ce, en vue de renforcer les acquis et corriger les faiblesses. Il a été également question lors de cette rencontre de faire un rappel des recommandations du 10ème COS et leur niveau d’exécution.

Au terme de ladite réunion, Mouctar Diallo s’est dit satisfait « en partie » de la mise en oeuvre du projet. « Nous avons constaté des avancées mais aussi des faiblesses. Mais globalement, je suis satisfait des résultats. En termes de faiblesses, on peut noter par exemple les faibles du taux de décaissements, nous avons aussi constaté des faiblesses qui ne permettent pas aux bénéficiaires de ce projet de décaisser la deuxième tranche du financement. Mais il faut préciser que des dispositions sont prises pour renforcer les capacités des structures bénéficiaires de financements notamment les sous-projets qui mettent ensemble le secteur privé, les écoles et les universités. Nous avons également mis en place une batterie de mesure pour booster la machine en vue d’accélérer sa mise en œuvre et d’atteindre tous les résultats au profit de la jeunesse guinéenne », a déclaré le chef du département de la Jeunesse.

Pour remédier aux manquements constatés dans la mise en œuvre du projet, un comité de suivi a été mis en place pour l’application à temps de toutes les recommandations. Le président de ce comité Mansa Moussa Sidibé a, par ailleurs, promis de s’impliquer activement pour l’atteinte des objectifs assignés à ce projet.

Le projet BoCej est une initiative du gouvernement qui est financée par la Banque Mondiale à hauteur de 20 millions de dollars. Il contribue à la qualification et à l’insertion de plus de 20 000 jeunes dans le cadre du renforcement de leurs capacités, de l’employabilité et l’entreprenariat jeunes.

Faut-il le noter, le COS se réunit à chaque semestre afin d’évaluer les acquis et de corriger les faiblesses. La prochaine réunion au compte de l’année 2020 est prévue en mars pour une session extraordinaire.

Cette réunion a été présidée par le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes Mouctar Diallo qui est, par ailleurs, le président du COS.

Étaient également présents des représentants des ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ; de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, de l’emploi et du Travail ; du Plan, de l’Economie et des Finances ; de l’Industrie et des PME ainsi que des responsables des différentes organisations membres du COS.