Boffa: Dans le district de Yemberin, les jeunes forcés de quitter  l’école au profit des activités minières

0
614

Le district de Yemberin est situé dans la sous-préfecture de Tamita, dans la  préfecture de Boffa, qui est devenu aujourd’hui la zone d’attraction des jeunes à cause de l’exploitation minière qui s’effectue dans cette localité. Depuis l’installation de la société minière Chalco à Boffa, le phénomène de déscolarisation des jeunes au profit des activités minières est devenu palpable.

Actuellement plusieurs pères de famille, feraient appellent à leurs enfants qui étudient à Boffa centre ou à Conakry afin qu’ils viennent  travailler  pour se faire  beaucoup d’argent.

Un des ressortissants de Foukhoun rencontré sur place, qui a préféré s’exprimer sous anonymat, juge regrettable de voir des jeunes gens, abandonner les études pour le travail de la mine avec le soutien de leurs parents.

« Plusieurs jeunes abandonnent les études pour la mine, c’est leurs propres parents qui leur font  appel de venir travailler, que beaucoup d’amis gagnent de l’argent avec la société et c’est ce qui fait aujourd’hui la majeure partie jeune qui travaillent dans cette société minière Chalco sont ceux qui ont abandonné l’école, surtout Foukhoun, Yemberin et Doba-Askandary. On en voit qui font la 10ème  année ou la terminale, c’est vraiment désolant de voir un parent qui contribue à l’échec de leurs enfants. Je lance l’appel à nos parents de laisser les enfants étudier, cette activité est éphémère, parce que c’est seulement la route minière qui longe ses différents villages, si aujourd’hui, ils appellent leurs enfants qui sont soit à Conakry ou à Boffa centre de venir se débrouiller avec ces sociétés minières, en faisant dos à l’école ça serait un jour le regret pour ces villages. Mais en particulier les différentes familles », a  lancé un des ressortissants de Foukhoun.

Quant-au président du district de Yemberin, Abdoul Karim Camara,  il affirme que beaucoup de jeunes  ont abandonné l’école au profit du travail dans les  mines.

« Chez nous ici, les jeunes ne travaillent pas,  avec l’arrivée de la société minière Chalco,  à Yemberin, dans le secteur Foukhoun, mais depuis son installation, elle a pu employer 9 de nos jeunes le mois passé. Il y a aussi  certains  parents qui envoient leurs enfants dans des mines plutôt que d’attendre qu’ils soient diplômés. Même moi j’ai vu certains jeunes qui ont abandonné les études pour venir travailler à la mine. Mais la semaine prochaine on a une rencontre ici avec toute la communauté et nos ressortissants, pour qu’on puisse se pencher sur plusieurs problèmes dont la déscolarisation des enfants par leurs parents au profit de  l’activité minière, sinon cela risque un jour de jouer sur l’avenir de notre localité », a-t-il confié Abdoul Karim Camara, président du district de Yemberin à notre reporter.