Boffa : Des week-ends de lecture pour stimuler la jeunesse à la lecture

0
1272

À Boffa, les jeunes s’adonnent plus aux activités sportives. Pour inverser la tendance, et stimuler les élèves à la lecture des livres, tout en réduisant leur dépendance des réseaux sociaux, des weekends de lecture viennent d’être initiées dans la ville, a-t-on appris sur place.

Pour Aboubacar Halimatou Soumah, qui est à la base de ce projet, il s’agit  de stimuler les jeunes de toutes catégories sociales à la  lecture.

« Cette initiative vise à amener les jeunes à plus s’instruire à travers les livres et les  romans que de passer tous leurs temps sur les téléphones  sans rien faire et  de réduire l’impact négatif des nouvelles technologies de l’information et de la communication  sur la population. Motiver les jeunes à prendre goût au livre, afin d’évacuer le stress après une semaine  de travail à travers un cadre de lecture adéquat. La mobilisation fait défaut car la plupart des élèves sont à la maison, à cause de la grève du Slecg. Mais cela ne nous décourage point. Nous travaillons en collaboration avec le Direction Préfectorale de la jeunesse avec toutes les autorités de la préfecture, nous sommes convaincus qu’on aura plus de monde après ce mouvement de grève.

Je termine par inviter les parents d’élèves, les étudiants, diplômes de venir participer à cette séance,  car la lecture est la nourriture de l’esprit », explique Aboubacar Halimatou Soumah.

Groupe de lecture à Boffa. Aly Badra Camara/Guinéenews

Pour le directeur préfectoral de la jeunesse de Boffa Almamy Soumah, cette initiative de lecture hebdomadaire  vise à galvaniser l’amour des jeunes  pour la lecture.

« La lecture permet  l’apprentissage et  l’enrichissement en vocabulaire, chez les jeunes, aussi bien chez  l’enfant, l’opportunité de chasser la peur  et de s’exprimer sans crainte. J’invite tous les parents d’élèves et les jeunes de pousser leurs enfants vers la lecture, à promouvoir  les points de lecture auprès de leurs enfants. Le livre est une voie malgré le développement de la technique et de technologie, les jeunes doivent être curieux et gourmands de la lecture de lecture», confie le directeur préfectoral de la jeunesse de  Boffa au micro de Guineenews©.

Fatoumata Kéita, élève au collège central de Boffa, pour elle, faire la lecture  permet   l’auto-formation de l’élève.

« La lecture pour moi est une véritable nourriture de l’esprit. Elle me permet de m’exprimer énormément sans lacune,  dans la clarté et la précision, et aussi elle nous donne un bon niveau en orthographe. Donc je suis très contente de participer à ces weekends de lecture et j’appelle aussi mes amis à venir faire comme moi », a-t-elle lancé.

Pour sa part, interrogée par Guinéenews© Zeinab Camara, cheffe de cabinet du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique salue et encourage une telle initiative. « De telles initiatives sont à encourager. Quand on sait que la lecture nourrit et surtout voir les jeunes filles participer nombreuses à ce projet, je suis à la fois éblouie et convaincue que l’avenir de ce pays repose non seulement sur la jeunesse mais aussi sur les femmes », a déclaré la candidate uninominale du parti au pouvoir en campagne à Boffa.