Boffa : Fin du pèlerinage chrétien

0
836
Exif_JPEG_420

Les fidèles chrétiens de Guinée se sont réunis à Boffa pendant quatre jours pour leur pèlerinage. Cette rencontre religieuse s’est déroulée dans la cohésion entre la population autochtone et les fidèles chrétiens. Sur le plan sanitaire et sécuritaire, tous les dispositifs ont été mis en place.

Durant le séjour des fidèles chrétiens, les  prières  ont  été  dirigées  par l’archevêque de Conakry, Mgr Vincent Coulibaly entouré de quelques personnalités religieuses venues des différentes églises de Guinée.

Ces pèlerins venus de plusieurs diocèses du pays étaient réunis cette année autour du thème : “Baptisé et envoyé comme père Arsène Mell”.

Exif_JPEG_420

L’archevêque a dans son discours, invité les fidèles chrétiens à l’amour du prochain, au renforcement de la fraternité et au travail. “Au cours de ce pèlerinage 2021, nous avons renouvelé nos remerciements et notre gratitude à ses missionnaires qui sont arrivés chez nous après un voyage, particulièrement pénible .

Malgré les difficultés de toutes sortes rencontrées sur le chemin de l’évangélisation, ils ont tout mis le meilleur d’eux-mêmes. Et nous admirons aujourd’hui les beaux fruits de leurs efforts. Parmi eux, nous nous sommes intéressés particulièrement au Père Arsène Mell. Par ce que nous célébrons cette année le centenaire de son rappel à Dieu. Il est donc le temps pour nous de connaître la vie et le Ministère de nos vaillants et intrépides devanciers.

La nouvelle corde se tisse sur l’ancienne. Il faut qu’on soit les évangélisateurs crédibles. Le pèlerinage invite à la conversion, par ce qu’il est une rencontre avec Dieu et une confrontation entre sa parole et notre vie de chaque jour. Pour le chrétien, vivre dans l’amour, c’est imiter Jésus Christ. Enfin je vous donne un commandement à nouveau, c’est de vous aimer les uns les autres”, a-t-il conseillé.

Pour sa part, le préfet de Boffa le lieutenant-colonel Abdourahamane Keita s’est animé d’un sentiment de joie : “c’est un sentiment de fierté à ma personne en tant que premier administrateur territorial. C’est ma première fois d’assister à un tel pèlerinage étant musulman. Deuxièmement, c’est une fierté pour Boffa qui a abrité ce pèlerinage malgré cette pandémie covid-19”.

A la fin, une prière a été faite pour la paix et le développement dans notre pays.