Boffa : grogne des agents des sociétés de gardiennage sous-traitantes de Chalco  

0
1003

Ils étaient plusieurs  agents  des services de gardiennage « COS et BSS », les deux entreprises  sous-traitantes de Chalco à  descendre  dans les rues de  Boffa, ce vendredi 28 août 2020 pour montrer leur mécontentement face à  leur  traitement. Scandant des slogans  hostiles aux deux entreprises comme   » à  bas COS et BSS    » et   » à  bas Doumbouya  ».

Dans la foulée de la manifestation, un des employés mécontents  a accepté de s’exprimer sous l’anonymat en ses termes : « c’est une situation communautaire. On avait formé ici une société de gardiennage auparavant, il y avait un certain nommé Doumbouya qui était venu en collaboration avec les Chinois pour pouvoir sous-traiter les entreprises locales qui sont à Boffa. C’est dans ce sens que nous on a accepté et nous avons fait deux ans dans ça, en nous disant que toujours nous sommes en formation. Pourtant la société mère qui est Chalco paye, après tout  ça, on nous donne 1.000.000fg et d’autres 1300.000fg, tandis que ses sous-traitantes reçoivent pour notre 5.000.000fg. Dans ces 1300.000fg actuellement, on n’a même pas un véhicule pour nous transporter dans nos différents lieux de travail et c’est à nous de prendre toutes ces charges. Même quand un agent tombe malade dans son lieu de travail, il n’est pas pris en charge par la société  et  on n’a pas d’équipements. Le président de la république avait dit à toutes ses sociétés minières de respecter le code de contenu locale et cela fait partie du contenu local, c’est vraiment l’objectif de notre marche et nous demandons l’aide des autorités communales et préfectorales », a expliqué.

Le secrétaire général chargé des affaires administratives de Boffa, Momo Blaise Bangoura  avait  fait appel à ses jeunes manifestants en leur disant ceci : « Dans la vie surtout dans la vie administrative, il y a une procédure à respecter. Descendre dans la rue c’est une bonne chose, mais faire la procédure administrative, c’est une meilleure et c’est la meilleure des choses. S’il y a quelque chose qui ne va pas dans vos différents services, venez nous saisir nous allons prendre des dispositions par rapport à ça, nous sommes là pour régler vos différents problèmes qu’ils soient économique et sociale. Nous sommes là pour vous, tout ce que vous voulez, si c’est par la voie de la loi, nous allons l’appliquer », a-t-il souligné.

« Moi je viens de rentrer, j’étais à Conakry et c’est ici qu’on m’a informé. Je ne connais pas les raisons et Chalco ne gère pas ça. C’est les sociétés sous-traitantes. Ils n’ont pas été employés directement par Chalco, c’est les sociétés sous-traitantes de Chalco. Et nous n’avons pas reçu leur note de revendication », a expliqué, Issa Soumah  un des cadres chargé des ressources humaines  de la société Chalco.

Faut-il par ailleurs souligner que toutes nos tentatives de joindre ces sous-traitants sont restées vaines jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche.