Boffa: Le cri de cœur des citoyens du port de pêche artisanale de Kondeyirè

0
1145
Le port de pêche artisanal de Kondeyirè est situé à 10 kilomètres du  district de Mamia, relevant de la commune rurale de Tougnifily à 60 kilomètres de la ville de Boffa. Ce port de pêche artisanale  est devenu aujourd’hui un lieu où les barques stationnement. On y rencontre de nombreux jeunes venus de différentes localités du pays pour se débrouiller afin d’avoir leurs quotidiens avec les différentes sociétés de pêche appelées  »pessè-pessè ». Le hic est que la plupart de ces jeunes sont des diplômés sans emplois. A eux, s’ajoutent aussi des femmes fumeuses et vendeuses de poissons.
Aux dires des pêcheurs, cette localité a beaucoup de potentialités halieutiques. Malgré tout, ce port de pêche artisanal n’a bénéficié d’aucune aide de la part des autoirtés.

 

Le sous-préfet adjoint de Tougnifily, Soriba Aïssata Camara est  conscient de cette réalité. Selon lui, « le gros problème ici, c’est l’accès à ce port. Le pont qui sert de moyen d’accès pour les femmes qui descendent là-bas pour la recherche du poisson est envahi par l’eau de la mer. Or, il a une très grande importance, mais il n’a même pas un fumoir moderne pour éviter la dégradation de la mangrove. Je lance un appel à l’endroit de l’Etat et des bonnes volontés pour qu’ils puissent venir en aide pour l’extension de ce port « , plaide-t-il.

 » Les femmes de kondeyirè ont la difficulté de venir chercher leur quotidien parce que le  pont n’est pas bon. A cela, il faut dire que quitter Tougnifily où Mamia pour venir ici, c’est un véritable problème. En ce qui concerne notre port, il n’y a pas de quai ici pour nous. Les pirogue se gâtent à chaque fois,. Vraiment nous souffrons. Notre port là ne manque pas de poissons et c’est là que nous gagnons notre survie et celle de nos familles. Nous les femmes de kondeyiré nous prions l’État pour qu’il puisse nous aider à propos de notre port », lance la présidente des femmes de Kondeyirè, Marie soumah