Boffa : Le mot d’ordre de manifester du FNDC largement suivi

0
469

A Boffa, préfecture de la Basse Guinée,  la manifestation du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), contre le changement de la constitution est largement suivie, a constaté guineenews sur place.

Les responsables du front national de  défense de la constitution  (FNDC) ont sillonné les différents quartiers de la ville de Boffa, dans la soirée du dimanche, dans des véhicules sonorisés,  pour battre le rappel des troupes.

Leurs slogans étaient « pas de travail », « pas de circulation », ce lundi 13 janvier.

Ainsi, très tôt ce matin, aux environs de  6 heures,  les frondeurs, habillés de t-shirts rouges, aux couleurs du FNDC,  ont érigé des barricades tout au long de la route nationale numéro 1 Boffa-Boké, pour empêcher toute circulation le long de cet axe. Paralysant ainsi les activités socio-économiques de la préfecture de Boffa.

Selon Idrissa Sylla, un des membres du front national de défense de la constitution contacté sur place par guineenews, ‘’la manifestation d’aujourd’hui c’est pour dire au président Alpha Condé de renoncer à son projet de changement de la constitution et son éventuel troisième mandat’’.

« Depuis 6 heures du matin, nous avons mis des barrages pour empêcher les véhicules de circuler.  Donc pas de travail, pas de circulation, ni d’activités économiques. Nous le faisons  pour que le président  de la République   respecte  la loi et lui  dire que personne ne doit  changer la constitution », soutient notre interlocuteur.

Qui ajoute que cela vise ‘’aussi à amener le président Alpha condé à faire comme les autres présidents, c’est-à-dire  quitter le pouvoir au terme de  ses deux mandats. C’est vrai, il a beaucoup lutté  pendant 40 ans pour l’instauration de la démocratie,  mais s’il  finit ses mandats, il doit quitter, la nouvelle constitution on n’en veut pas », souligne Idrissa Sylla.

Pour Yarie Sylla,  interrogée aussi à propos de ce projet de changement constitutionnel, Alpha Condé est un bon président, mais il est mal entouré.

Cette citoyenne de Boffa en veut pour preuve que ‘’on ne peut pas œuvrer  pour quelque chose pendant plusieurs années et vers la fin, on arrive à le remettre à l’eau. Le président est mal entouré, c’est ce qu’il doit comprendre. Chaque fois des manifestations, ça met le pays en retard et les investisseurs vont fuir’’, a -t-elle