Boffa: le mot d’ordre de manifester pour lutter contre le troisième mandat du FNDC, a été suivi.

0
582

Boffa, imitant plusieurs préfectures et Conakry, e nombreux habitants de la ville, ont suivi ce jeudi 24 octobre 2019, le mot d’ordre de protestation lancé par le FNDC, contre un changement constitutionnel.

Très tôt le matin, les responsables de l’antenne locale de FNDC, ont sillonné  la ville, à l’aide d’une moto tricycle   sonorisé, pour appeler à la mobilisation.

À 13 heures, les manifestants se sont rendus à la gare routière de Boffa, où ils ont érigé des barricades sur la nationale  N°1.

À 14 heures, la marche a débuté, elle est partie de la gare routière au port.

Les frondeurs  dont la plupart étaient habillés en t-shirt rouge, scandaient des slogans » Ne touche pas à ma constitution  ». Malgré cette manifestation, les activités commerciales et la circulation, éducation n’ont pas été paralysées durant toute la journée.

Selon un membre du front national de la défense de la constitution nommé Idrissa Sylla  : «Jamais de la vie, même si on nous tue tous, mais on ne va pas accepter le troisième mandat. Nous faisons la marche pour que tout le monde respecte la loi et personne ne doit la changer, c’est l’objectif de notre protestation. La loi guinéenne dit qu’en Guinée, tout président doit briguer deux mandats, pas plus, et c’est cette loi-là qui a mis Alpha condé au pouvoir et il a fait deux mandats. Nous n’accepterons pas qu’il change la constitution, aussi ceux qui le  suivent pour leurs intérêts, c’est leur problème ! Nous, nous voulons l’intérêt de la Guinée et son développement. Nous avions pensé que comme Alpha condé avait fait plusieurs années à l’extérieur, une fois au pouvoir, il pourra permettre à ce pays d’avancer, mais on n’a rien vu. »