Boffa: le président Alpha Condé auprès des Boffakas pour les obsèques de Elhadj Aboubacar Conté

mars 18, 2019 7:53

Le Kountigui de la préfecture de Boffa a rejoint sa dernière demeure après la prière de 14 heures  ce lundi 18 mars. C’était en présence du président de la République, Pr. Alpha Condé et d’une foule nombreuse venue de la commune urbaine de Boffa et des localités avoisinantes.

C’est à la grande mosquée de Boffa où il a dirigé la prière pendant 40 ans comme premier imam qu’El hadj Aboubacar Conté a reçu sa prière funéraire. Désigné Kountigui depuis 10 ans, le défunt, marié à deux femmes, est décédé à l’âge de 97 ans.

Après la prière, la longue procession funèbre qui est partie de la grande mosquée de Bolonder, s’est dirigé vers le cimetière de Kongnaya où il repose le corps de Elhadj Aboubacar Conté.

Pour l’Inspecteur régional des Affaires religieuses de Boké, Elhadj Mohamed Wakily, la mort du Kountigui de Boffa.

«Aujourd’hui, Boffa a enregistré une lourde perte. En ce sens que Elhadj Aboubacar Conté représente une grande personnalité pour la communauté de cette préfecture. Il fut premier imam pendant 20 ans et Kountigui pendant 10 ans. C’est pourquoi tout Boffa est en deuil. Je remercie le président de la République qui a pris toutes les dispositions pour son hospitalisation à la clinique Pasteur à Conakry. Son décès est une perte pour toute la Guinée. Il avait mis toute sa vie au service de l’islam en contribuant à l’épanouissement de l’islam dans sa préfecture. Grâce à lui, avec ses démarches que l’agence des musulmans d’Afrique a construit une école primaire et collège, lycée franco-arabe à Boffa-centre  avec la direction », a –t-il témoigné.

Le Secrétaire général chargé des Affaires religieuses,  El hadj Aly Jamal Bangoura a, au nom du président Alpha Condé, rappelé que toutes les dispositions avaient été prises par l’Etat pour le traitement de Elhadj Aboubacar Conté. Mais Dieu a décidé autrement, a-t-il déclaré.