Boké/double scrutin: Des citoyens extirpés du fichier électoral expriment leur mécontentement

0
820
Convoqué ce 22 mars pour des élections législatives et référendaire, le corps électoral guinéen devrait s’acquitter de son devoir citoyen ce dimanche sur toute l’étendue du territoire national pour élire les futurs  députés et voter pour ou contre la nouvelle constitution.
A Boké, si certains électeurs ont pu voter, d’autres par contre, n’ont pas pu  s’acquitter de leur devoir civique et ne pourront pas le faire aujourd’hui. Et pour cause,  ils ont été éliminés du fichier électoral conformément aux recommandations de la communauté internationale. Mais,  cette mesure fait des mécontents dans le pays et particulièrement à Boké.
Rencontrés par le correspondant de votre site Guineenews basé à Boké, quelques victimes ont exprimé leur amertume contre cet état de fait. Mamadou Camara, Abass Bangoura et Sekou Condé viennent d’êtres informés par leurs chefs de quartier de Dibya, qu’ils ne pourront pas voter. « Je suis venu pour voter mais mon chef de quartier m’a dit que je suis éliminé. Mon nom est supprimé sans m’informer », se lamente-t-il avec sa carte d’électeur en main, car il devrait voter dans le bureau de vote N°1 au centre de santé de Dybia.
Remonté  Abass Bangoura,  souhaite qu’on le laisse voter « nous allons voter par procuration pour exprimer notre  voix, mais en vain. Vraiment ça,  ce n’est pas bon. On nous a empêché de voter« .
Pendant ce temps,  les autres électeurs sont alignés devant leur bureau de vote. Une situation qui a failli dégénérer n’eut été la présence des agents de sécurisation des élections.
Dans l’ensemble, le scrutin se déroule bien malgré le retard accusé dans l’ouverture des bureaux de vote.