Boké : la CBG remet un lot d’infrastructures aux communautés

décembre 22, 2018 12:46

Dans le cadre de son partenariat avec les communautés impactées par  son projet d’exploitation minière, la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG),  a realisé cette année plusieurs infrastructures communautaires en faveur des populations locales de Boké. La remise de ces infrastructures  a eu lieu cette semaine dans les differentes localités bénéficiaires, à constaté la rédaction locale de Guineenews© basée à Boké.

Les communes rurales de Kolaboui, Sangaredi, Bintimodia (préfecture de Boké) et Daramagnaki (préfecture de Telemelé), sont les principales bénéficiaires de ces infrastructures. A Kansita (Kolaboui), c’est une école de trois salles qui a été remise aux autorités locales par le directeur général de la CBG,  Souleymane Traoré. C’etait le mercredi 19 décembre dernier. Le lendemain jeudi,  après la remise d’un forage aux communautés de Kagnaka (Sangaredi), l’équipe des relations communautaires de la CBG,  a inauguré à Fofodoro (Daramagnaki)  une autre école de 3 salles de classes entièrement meublées avant de procéder à la remise officielle du siège de la mairie de Sangaredi. Les travaux d’extension et  de rénovation avec équipements et climatisation de cette mairie ont  coûté 500 milions de francs guineens .
La remise de ces infrastructures s’est passée dans la joie et l’allegresse . « Au nom des populations de Kagnaka, nous remercions la CBG  qui nous a permis d’avoir de l’eau potable dans notre village », a déclaré  Kadiatou Bah.
En recevant le siège flambant neuf de la mairie, le secrétaire communautaire de Sangaredi M. Tounkara dira que « c’est avec joie au coeur, sourire aux lèvres et bonheur dans le corps que les citoyens de Sangaredi recoivent ce bijoux ». Il dit reconnaître part ailleurs les efforts de la CBG dans la realisation des infrastructures communautaires.
Pour sa part Ahmadou Habibe Diallo surintendant chagé des relations communautaires de la CBG, visiblement satisfait de la forte mobilisation des populations, a rappelé que la CBG appartient à la Guinée. « C’est pourqoui soutient-il, la CBG oeuvre pour l’amélioration des conditions de vie des riverains de son projet. Mais precise-t-il, ces infrastructures communautaires sont realisées en compensation des impacts causés par l’exploitation minière sur les communautés. »
La CBG consacre chaque année des efforts pour l’amélioration des conditions de vie de communautés. Pour y arriver, la  elle alloue chaque année un montant de 2.500.000 dollars pour les communautés dont 600 mille dollars reservés aux infrastructures communautaires.