Boké : Une histoire d’adoption entre deux couples guinéen et allemand tourne au cauchemar

mai 11, 2018 5:25
0

Alpha Diakité, menuisier et son épouse Fatoumata, ménagère sont actuellement  inconsolables à Kamsar. Ce couple analphabète qui avait donné leur fillette en adoption à un couple germano-guinéen, regrette aujourd’hui leur acte.

L’adoption partielle souhaitée, s’est transformée en adoption plénière. Il leur est interdit de voir leur fille Oumou Diakité, devenue aujourd’hui Margaret Jasper. Mais que s’est-il passé ? Comment sont-ils arrivés là ?

Courant 2016, le couple Diakité est approché par le couple Jasper. Sieur Roph Jasper (allemand) et sa femme Maimouna Diallo (guinéenne) voulaient adopter un enfant. Plus particulièrement une fillette. Leur choix tombe sur la fillette du menuisier Alpha Diakité dont la femme Fatoumata est amie à l’épouse de l’Allemand. Les Jasper rassurent : « Ce n’est pas une adoption plénière. Le menuisier et sa femme peuvent aller voir leur enfant quand ils le veulent. Ils peuvent la récupérer quand ils seront prêts et à n’importe quel moment… » Les pauvres ! Ils mordent à l’hameçon. Mais avant, il faut passer à la justice pour officialiser l’affaire.

Les deux couples se transportent à la Justice de Première Instance de Boké pour régulariser le document. Dans le dossier, il devrait être question d’une adoption partielle comme convenu. Après les propositions et autres précisions, on demande à Diakité et sa femme Fatoumata de partir et de revenir prendre le dossier dés qu’il sera prêt. On remet une somme de 40 millions à madame Diakité…Ils se quittent avec les Jaspers dans une ambiance bon enfant. Bon Dieu ! Ils ne savent pas qu’ils viennent de « vendre » la petite Oumou, leur fille. Dès que Diakité et sa femme ont quitté le tribunal, on change tout le document en faveur de l’Allemand et sa compagne.

Les Diakité reviennent au tribunal quelques jours après pour récupérer le document. Mais une fois à la maison, le petit frère de Diakité qui a parcouru le dossier, constate l’anomalie : adoption pleine. La fillette ne s’appelle plus Oumou Diakité ; mais Margaret Jaspers, fille de Roph Jaspers et de Maimouna Diallo. Pas question ! Ils retournent porter plainte au tribunal contre le couple Jaspers. Rappelons de passage que depuis que la petite Oumou Diakité, pardon, la petite Margaret Jaspers est chez ses parents adoptifs, ses parents biologiques ne la voient pas. Quand Fatoumata Camara, sa mère biologique a tenté pointer son nez chez les Jaspers, elle en a eu pour compte. Elle avait échappé à la bastonnade.

Pour l’heure le dossier est pendant devant le Tribunal de Première Instance de Boké. Interrogé par  nos confrères de Radio Espace, le ministère de l’Action Sociale et de l’Enfance n’a été informé qu’après. Comme quoi, il n’avait pas été associé. Mais néanmoins, le couple allemand est interdit de sortir du territoire national avec la fillette.