Bruxelles : Kassory Fofana menace de faire limoger les ministres sans résultats

juin 23, 2018 2:42
0

Nommé le 21 mai dernier Premier Ministre par le Président Alpha Condé, Ibrahima Kassory Fofana fixe le cap aux membres du gouvernement qu’il dirige. L’ancien ministre de l’Économie et des Finances attend énormément de ceux qui composent son équipe qu’il menace de faire limoger au cas où ils ne délivraient pas rapidement des résultats.

« Je vais consigner des objectifs dans les lettres de mission que je vais remettre à chaque ministre dans les jours à venir. Pour moi, les objectifs à court terme doivent être atteints avant fin décembre. Chaque ministre sera évalué. Et tout ministre qui n’atteindra pas les objectifs, je vais demander au président de la République de le faire remplacer. On ne peut pas continuer dans un gouvernement sans faire des résultats », a déclaré Ibrahima Kassory Fofana ce samedi 23 juin 2018 à Bruxelles où il a présidé le Forum Économique organisé pour la circonstance.

Pour le Premier ministre, l’objectif primaire  du gouvernement est l’apaisement, l’instauration de la paix et l’organisation des élections législatives en 2018 et des élections présidentielles libres et transparentes en 2020. « Nous travaillons dans ce sens. Déjà, nous avons reçu un mémorandum du chef de file de l’opposition, Cellou Dallien Diallo et un autre de l’UFR de Sydia Touré. Un travail est en train de se faire la-dessus. Nous sommes un gouvernement fidèle à la vision du Président de la République. Nous ne faisons pas de différence entre les Guinéens. Je souhaite que vous nous preniez au mot », affirme-t-il.

« Nous allons nous battre pour que notre pays soit beaucoup plus fréquentable par les investisseurs et les bailleurs de fond étrangers. En même temps, nous allons le rendre plus vivable aussi bien pour les Guinéens de l’intérieur     que de l’extérieur », s’engage le Premier ministre au cours d’une courte rencontre qu’il a eue avec la diaspora guinéenne en marge du Forum Économique.

À cette diaspora guinéenne, le Premier Ministre tente de rassurer. « Je vais vous dire que le président de la République croit à la diaspora. Il sait que l’expérience, la connaissance et les compétences existent ici. Ce n’est pas un mépris pour les autres qui vivent en Guinée. C’est pourquoi, dans chaque structure gouvernementale, il fait le mixte et tient compte de la diaspora », explique-t-il.

Kassory a placé un mot de sensibilisation avant de se retirer. « Beaucoup ont longtemps attendu le changement de régime en Guinée. Au final, le temps les a manqué pour évoluer dans la vie. Le pouvoir, c’est Dieu qui donne. Refuser la volonté divine et continuer à se battre aveuglement, n’est pas raisonnable », a-t-il déclaré.