Bruxelles: l’Ambassade de Guinée cambriolée, personnel et ressortissants auront du mal à s’en remettre

0
974

Ce lundi matin 13 août, le personnel de l’ambassade de Guinée à Bruxelles à fait le constat amer du cambriolage dont la chancellerie a été la cible dans la nuit du samedi à dimanche, a constaté Guinéenews sur place.

C’est peu avant 9 heures du matin que le premier conseiller de l’ambassade de Guinée auprès de l’Union Européenne et du Benelux, a fait le constat du cambriolage.

L’ambassadeur Ousmane Sylla et la consule Agnès Touré étant absents pour des raisons de service, c’est le premier conseiller de l’ambassade qui est revenu sur les circonstances de cette attaque.

 «Quand je suis arrivé sur les lieux ce matin avec d’autres collègues, nous avons constaté qu’on ne pouvait plus ouvrir la porte d’entrée métallique avec la clé habituelle. Ayant constaté les dégâts sur la serrure de la porte principale, nous avons fait appel à un serrurier et ensuite à la police fédérale belge qui est aussi arrivée très tôt sur les lieux. La police fédérale a fait le constat avec le personnel de l’ambassade et ensuite elle a fait appel à la police scientifique qui a procédé au prélèvement des empreintes. Lorsque nous sommes rentrés dans les bureaux, nous avons constaté plusieurs dégâts notamment sur les serrures de toutes les portes qui ont été cassées. Tous les bureaux du rez-de-chaussée au dernier étage, ont été endommagés, les portes ont été défoncées. Les armoires ont été cassées, tout a été retourné et renversé. Et malheureusement, ils ont emporté des passeports guinéens qui attendaient d’être récupérés par leurs propriétaires depuis le dernier passage des équipes du ministère de l’intérieur et aussi des passeports européens qui étaient déposés au service consulaire la semaine précédente pour des demandes de visa pour la Guinée. Les cambrioleurs ont également emporté des cachets avec lesquels nous travaillons. D’autres objets ont été volés aussi. Il faut rappeler que la police belge a ouvert une enquête et a dressé un premier procès-verbal sur les dégâts et leurs auteurs sont activement recherchés», a expliqué Diallo Aliou qui fait savoir que la reprise des activités de l’ambassade va nécessiter un certain nombre de démarches.

«Nous allons adresser le PV de la police au ministère des Affaires Etrangères belge et à notre ministère de tutelle en Guinée. Il faudra faire des demandes pour obtenir des nouveaux cachets. On transmettra également le rapport d’enquête de la police une fois que celui-ci sera disponible à notre ministère de tutelle », a-t-il conclu.

En plus de cette insécurité, l’ambassade de Guinée est située dans une rue où les travaux d’aménagement du tunnel Reyers ont commencé en vue de remplacer celui-ci par une autoroute. Ce qui va entrainer de sérieux problèmes d’accessibilité et une absence totale de possibilité de parking pour la représentation diplomatique à Bruxelles. C’est pourquoi nombreux sont des observateurs  qui proposent aujourd’hui le déménagement de cette chancellerie vers d’autres zones jugées plus sécurisées et facilement accessibles.