Bruxelles : Manif contre la bavure policière, l’avocat de la famille de feu Lamine Bangoura précise

septembre 23, 2018 5:10
0

Le lundi 7 mai 2018, accompagné de la police belge, un huissier de justice débarque chez Moïse Lamine Bangoura, un jeune d’origine guinéenne résident à Roeselare dans le nord de la Belgique à 120 kilomètres de la capitale Bruxelles. Le jeune Lamine trouva la mort dans des circonstances encore non élucidées.

Ses parents ont multiplié les démarches auprès de toutes les autorités compétentes mais ils n’ont toujours pas de réponse aux multiples questions qu’ils se posent : comment et dans quelles circonstances est mort leur fils, pourquoi ne peuvent-ils pas accéder au dossier, pourquoi la justice leur encourage d’enterrer leur fils en Belgique et refuse qu’ils rapatrient le corps en Guinée ?

Pour soutenir leur cause, une manifestation a eu lieu aujourd’hui 23 septembre 2018 à Bruxelles, devant le palais de justice, à la Place Poelart, a constaté Guinéenews© sur place. Malgré la pluie, les Guinéens, les amis et connaissances de la famille Bangoura sont venus soutenir monsieur Jean-Pierre Bangoura le père de Lamine.

En marge cette manifestation, monsieur Tom Noyer l’avocat néerlandophone de la famille a bien voulu répondre aux  questions de Guinéenews© en français.

Lire ou relire : Un jeune guinéen tué par la police belge qui tente d’étouffer l’affaire