BSGR condamnée à payer 1,25 milliard de dollars à Vale dans l’affaire Simandou

avril 9, 2019 11:36

La compagnie minière brésilienne Vale a affirmé que le Tribunal d’arbitrage de Londres vient de condamner l’entreprise du millionaire franco-israélien Beny Steinmetz, BSG Resources de lui payer 1,246 milliard de dollars pour « fraude et non-respect du contrat » lié à un litige entre les 2 sociétés qui s’étaient coalisées pour exploiter le riche gisement de fer du mont Simandou en Guinée. Tel est le communiqué de presse du géant minier dont Guinéenews© a eu copie.

La joint venture avait été créée spécifiquement en 2009 pour exploiter le gisement via un chemin de fer de Simandou au Libéria. Mais la concession a été révoquée en 2014 par le gouvernement guinéen.

Vale dit qu’il poursuivra « le recouvrement de la bourse par tous les moyens légalement disponibles », mais rien ne garantit le moment et le montant des recouvrements.

Le mont Simandou qui contient le plus riche gisement non exploité de fer au monde, se trouve en Guinée.  Initialement accordé à la société Rio Tinto, la moitié du gisement lui fut retiré par le défunt régime de Lansana Conté et confirmé par la junte militaire du CNDD (conseil national pour la démocratie et le développement) et octroyé à la société BSGR du milliardaire Beny Steinmetz. Vale qui était partenaire avait porté plainte contre BSGR et c’est ce jugement qui est apparement sorti cette semaine.

A son arrivée au pouvoir, le président Alpha Condé remettra en question la concession minière du contrat de BSGR qui lui fut retiré. Rio versera 700 millions pour conserver sa moitié mais se retirera du projet en partie du  à cause du coût d’infrastructure que la Guinée voulait controler. BSGR portera plainte contre la Guinée et il y a un mois une annonce d’entente à l’amiable sans que les détails ne soient publiés.