Burkina : le président Kaboré renouvelle son bail à Kosyam pour 5 ans après son coup KO dès le 1er tour (ceni)

0

Le candidat du MPP et président sortant Roch Kaboré vient d’obtenir la confiance de son peuple pour un second mandat à la tête du Burkina Faso. Tels sont les résultats globaux provisoires de la présidentielle du dimanche 22 novembre proclamés cet après-midi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Ces résultats provisoires créditent le président sortant Roch Marc Christian Kaboré de 57,87 % de voix. Ce qui lui permet de renouveler son bail au palais de Kosyam pour un nouveau mandat de cinq ans. Il est suivi de Eddie Komboïgo du CDP, le parti de l’ex-président Blaise Compaoré avec 15,48%. La troisième place est revenue au chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré qui a recueilli 12,46% des suffrages exprimés.

Sur six millions d’électeurs, il faut souligner que seulement 2 900 000 ont pu voter. Cette faible mobilisation des électeurs s’explique en partie par le contexte sécuritaire difficile dans lequel ce double scrutin présidentiel et législatif s’est déroulé.

Avec ces résultats provisoires de la CENI, le président Kaboré a réussi son pari, celui de se faire réélire par coup KO dès le premier tour comme il en a martelé tout le long de sa campagne.

Cette élection présidentielle marque également le retour du CDP au premier plan, le parti qui avait été interdit aux élections de 2015.

Selon le code électoral, les candidats ont 7 jours suivant cette proclamation pour contester les résultats provisoires proclamés par la CENI devant le Conseil Constitutionnel, la plus haute juridiction en matière électorale dans le pays.

Le Conseil constitutionnel statue et proclame les résultats définitifs dans les quinze jours qui suivent l’expiration du délai imparti pour les recours.

Une dépêche de Bangaly Steve Touré, envoyé spécial de Guinéenews à Ougadougou, Burkina Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.