Cameroun : L’Uncle Sam stoppe Paul Biya

mai 20, 2018 10:09
0

Au pouvoir depuis 1982, Paul Biya semble connaître l’usure de la politique. Les derniers évènements au nord anglophone de son pays ont été gérés de façon maladroite et autoritaire. Certains ont parlé d’autisme politique de sa part.

Si personne au niveau international n’a assez tapé sur la table de façon audible, l’Ambassadeur américain au Cameroun s’est fait entendre «diplomatiquement ».

 Il lui a fait entendre et comprendre qu’il doit penser à son héritage et à l’image qu’il laissera, et il tape sur le même clou subtilement et adroitement en lui suggérant tacitement et implicitement de ne pas se présenter à la prochaine élection. Le porte-parole du gouvernement camerounais, interrogé, plutôt cuisiné par RFI, a bredouillé, mais pour qui sait écouter toutes les ficelles d’une toile d’araignée, sans le dire ouvertement, il fait entendre que son mentor ne se présentera pas à la prochaine élection, qu’il a plus que quiconque le souci de son image qu’il laissera à la postérité. Cela veut dire ce que ça veut dire et comprenne qui pourra.

La gestion calamiteuse des problèmes du nord anglophone aura-t-elle raison du plus vieux chef d’Etat au pouvoir d’Afrique ? En attendant, il faut se demander si les chefs d’Etat d’Afrique ont toujours besoin d’injonctions fortes  pour être « honorables »…