Campagne agricole 2018 : Cinq tonnes de semences de maïs réceptionnées à Lélouma

avril 22, 2018 11:56
0

Bonne nouvelle pour les agriculteurs de Lelouma ! Ils viennent de recevoir cinq tonnes de semences de maïs pour la campagne agricole 2018… La nouvelle a été accueillie avec joie et avec un ouf de soulagement. La Direction Préfectorale de l’Agriculture se félicite de l’arrivée à temps de ces semences… Les semences qui, aux dires des bénéficiaires, arrivent à point nommé contrairement à l’année dernière.

«En dehors des engrais que nous avions reçus  en abondance, nous venons de recevoir cinq tonnes de semence de maïs améliorée en provenance du Burkina-Faso. Nous sommes soulagés que ces semences arrivent à temps. Ce matin, en compagnie du chargé des opérations agricoles de la commune urbaine de Lélouma, nous sommes allés voir ces semences au magasin où elles sont stockées. Nous avions déjà fait un projet de répartition. Apparemment, nous apprécions la qualité. Nous n’avons pas encore ouvert les sacs. Mais nous avons prélevé quelques échantillons pour procéder à un test de germination dans les conditions de Lélouma », explique Louceiny Camus Camara, le Directeur préfectoral de l’Agriculture.

Le Président de la Chambre d’Agriculture, quant à lui, demande aux producteurs de se mettre en rapport avec sa direction pour leur besoin, en leur annonçant que tous les intrants sont actuellement disponibles.

«Pour ceux qui veulent faire des cultures, les différents types d’engrais sont disponibles. Les herbicides sont disponibles. Et nous venons aussi juste de recevoir cinq tonnes de semence de maïs. Tout cela, c’est pour permettre aux producteurs de bien faire leur travail et rehausser le niveau de la productivité. Et pour ce faire, ils doivent se mettre en rapport avec la Chambre d’Agriculture pour entrer en possession de ces intrants à temps pour avoir les résultats escomptés. Et comme vous le savez, nous avons tous été témoins du fiasco de l’année dernière. Donc commencer les activités agricoles dès maintenant est le moyen le plus efficace pour une campagne réussie», conseille Mamadou Lamarana Para Diallo.

Revenant sur les dispositions prises pour la distribution et les conditions d’acquisition de cette semence de maïs, au président de la Chambre d’Agriculture d’ajouter : « c’est simple. Après concertation, il a été décidé que cette semence soit partagée entre les  sous-préfectures. Il y a même certaines localités qui sont déjà entrées en possession de leur part de semences. Et pour la condition, c’est aussi simple. Pour un kilogramme de maïs, après la récolte, l’intéressé rembourse ce qu’il a pris. C’est-à-dire le kilogramme emprunté. Pas plus ».