Campagne agricole 2018 : les intrants de plus en plus populaires, à Lélouma

septembre 10, 2018 9:41
0

Il y a quelques années, nombreux étaient ces producteurs qui se sont montrés réticents à l’utilisation des intrants agricoles à Lélouma. Notamment, les engrais et les herbicides. Aujourd’hui, cette donne est en train de changer. Les agriculteurs sollicitent de plus en plus ces intrants pour entretenir leurs champs. Une situation dont se félicite le président préfectoral de la chambre d’agriculture, a constaté la rédaction locale de Guinéenews© sur place.

« Je me rappelle encore, il y a quelques années, ces producteurs qui manifestaient leurs besoins pour les engrais et les herbicides se comptaient du bout des doigts. On ne parvenait même pas faire écouler trente tonnes d’engrais toute l’année. Et pour cause, ils n’étaient certainement pas assez bien informés par rapport aux avantages liés à l’usage de ces intrants. Mais aujourd’hui, avec le temps, ils ont pris conscience et le besoin devient de plus en plus croissant et le nombre d’agriculteurs aussi augmente au fil des année »,  a déclaré Mamadou Lamarana Para Diallo président de la chambre d’agriculture.

Faut-il rappeler que depuis l’année dernière, la préfecture de Lélouma a réceptionné 349 tonnes d’engrais toute variétés confondues. Si l’année précédente, la chambre d’agriculture n’a pu écouler que 24 tonnes, cette année, elle est actuellement à 38 tonnes pour près de 104 864 000 GNF. Mamadou Lamarana Para Diallo se réjouit de cette avancée. « Il y a eu énormément d’avancée cette année. Tenez, depuis le début de la campagne, nous avons vendu au niveau de la chambre d’agriculture 38 tonnes d’engrais. C’est ce qui est loin de rivaliser avec l’année écoulé ou nous avions pu vendre que 24 tonnes. Ceci dit, les producteurs ont compris qu’avec ces engrais, ils peuvent doubler leur récolte. Pour ce qui est des herbicides, il y a aussi des avancées significatives. Les besoins sont beaucoup plus croissant. C’est vrais qu’il y a encore beaucoup à faire mais c’est un bon début », a-t-il ajouté.

Si l’utilisation de ces intrants est en train de prendre de l’ampleur, c’est pourtant  pas sans quelques difficultés liées surtout aux mélanges des produits phytosanitaires pour le désherbage de certains champs. Avec la pluie, ces produits ne répondent pas ou  agissent parfois sur les cultures, nous indiquent quelques producteurs avec lesquels nous avons pu échanger. Mais ce qui reste clair et selon toujours certains agriculteurs, la saison s’annonce belle et les récoltes bonnes si toutefois, la pluie continue à tomber avec ce même rythme.