Campagne électorale : saine émulation dans les relations entre l’Ufdg et le Rpg à Tounkarata dans Lola

0
454

Alors  que dans plusieurs localités du pays, la campagne  électorale  du 18 octobre 2020 est émaillée de violences  entre les deux principaux  partis  politiques, à Tounkarata, sous-préfecture de Lola, située non loin de la frontière ivoirienne, les militants de l’Union des forces démocratiques de guinée (Ufdg) et ceux du Rpg-arc-ciel privilégient la saine émulation au détriment des affrontements, a-t-on constaté sur place.

Ceci grâce aux efforts conjugués du  maire de la localité Nanamou Moriba, issu des rangs de l’Ufdg et du directeur  de campagne  du Rpg, Amadou Lamine Camara, qui tous deux invitent leurs militants respectifs à battre campagne sous le sceau de la paix et de l’unité.

D’ailleurs la présence du maire aux côtés du camp adverse lors de son meeting de campagne est un exemple dans ces rapports de bonne compréhension mutuelle.

Amadou  Lamine Camara, directeur de campagne du Rpg   de la préfecture  de lola  s’est dit très  heureux  que sa préfecture  donne toujours  une image  de référence en matière  de paix et du vivre  ensemble.

« Chez nous le Rpg arc-en-ciel, nous tendons la main à  tous pour qu’ensemble  nous développions  ce pays, dans l’intérêt  général  de la population guinéenne. Nous avons  envoyé  beaucoup  de personnes  sur le terrain  pour  vendre le programme  de notre candidat le professeur  Alpha Condé », s’est-il réjoui.

« Nous félicitons  la population  de  Tounkarata  pour  leur  maturité politique  et j’espère  que nous allons remporter  une victoire. L’état  est en train  de faire la route, le centre de  santé.  Ce n’est pas pour  quelqu’un, c’est dans l’intérêt.

Ce qui vient  de se passer ici à  Tounkarata,  c’est  le résultat  d’un long travail de sensibilisation par notre équipe. Vraiment  nous sommes touchés  par le comportement  du maire malgré  qu’il ne milite  pas dans notre  pays », a-t-il souligné.

Le maire de Tounkarata  Moriba Nanamou qui  a  participé au meeting  du Rpg  ce mercredi 14 octobre 2020. Il s’en explique au micro de notre reporter : « nous  militons tous dans nos partis respectifs. Mais l’animosité  dans la politique ne devons nous en éloigner. Aujourd’hui  nous sommes  confrontés  au problème  de centre  de santé, de route pour  le développement.  Toutes les personnes  qui partagent cette idée  avec  moi, je ne m’oppose pas à  ça. Ce que vous voyez ici, si chacun  de nous faisait  ainsi  dans sa localité,  la Guinée   n’allait pas connaître  des confrontations inutiles. J’appelle  les Guinéens à  la paix ».