CAN 2019 : le ministre Naïté secoue son écurie et mobilise plus de 3 milliards GNF pour le Syli

0
819

Six entreprises de construction de route en Guinée ont contribué à hauteur de 3 350 000 00 francs guinéens pour soutenir l’équipe nationale de football qui joue la CAN 2019 le samedi 22 juin. Les entreprises guinéennes Guicopres et Guiter ont respectivement donné 1 milliard et 3 50 millions de francs guinéens, alors que Henan Chine a contribué 500 millions. CRBC, CGC et CBITEC, trois autres entreprises étrangères ayant des marchés en Guinée, ont contribué chacune à hauteur de 500 millions.

Les 3 350 000 000 ont été présentés ce lundi par le ministre des Travaux publics, Moustapha Naïté, qui a réussi à mobiliser les entreprises de construction pour soutenir l’équipe nationale. Le ministre réalise ainsi une promesse qu’il a tenue au début de la caravane de mobilisation de fonds en faveur du Syli. « Il y a de cela deux mois, nous avons promis au président du Comité de soutien que nous allons mobiliser les entreprises évoluant dans notre secteur afin d’apporter un soutien conséquent au Syli national, notre patrimoine commun… c’est cette promesse que nous avons voulu aujourd’hui traduire en acte concret », a dit Moustapha Naïté, alors qu’il présentait la somme dans la salle de conférence du ministère des Travaux publics.

En présentant cette somme, le ministre Naïté, qui est par ailleurs vice-président du Comité de soutien au Syli national, a appelé les entreprises des autres secteurs comme les mines et les télécoms, à emboîter le pas aux entreprises de construction de route.

« Après le chef de l’Etat, c’est pour une équipe sportive qu’on chante l’hymne national. Si l’équipe doit représenter tout le pays pour une compétition comme celle-ci, je pense que chacun doit faire un effort sur lui pour que des contributions comme celle-là soient faites par les départements ministériels », a apprécié le président du Comité de soutien au Syli national, le général Mathurin Bangoura.

Il faut rappeler que le ministère des Travaux publics avait déjà contribué 50 millions de francs guinéens en avril dernier.