CAN 2025 : les conseils du Premier ministre au COCAN

mai 2, 2019 6:57

Nommés le 11 mars dernier, les membres du Comité d’Organisation de la CAN 2025 ont rencontré ce jeudi le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana. Alors qu’ils s’attendaient à avoir des directives,  Bantama Sow et les autres sont plutôt repartis avec des conseils.

La rencontre a commencé par un tour de table. Bantama Sow, Fadi Wazni, Aboubacar Titi Camara, Ibrahima Blasco Barry, Lancinè Kabassan Keita, général Mathurin Bangoura, Hadja Cissé Sarangbè Camara, Mohamed Ismaёl Traoré…La majorité des membres du COCAN 2025 était là. « Nous sommes disposés à vous accompagner, mais d’entrée de jeu, on va vous écouter avec attention et  ensemble on va trouver les voies et moyens pour une CAN réussie en Guinée », a lancé le Premier ministre avant de laisser la parole au président du COCAN 2025, le ministre Sanoussy Bantama Sow.

« Nous sommes venus vous remercier pour la confiance placée  en nous…Nous ferons tout pour mériter cette confiance. C’est un défi que nous nous engageons à relever. Nous sommes aussi venus pour vous écouter et avoir des instructions », a dit le président du COCAN. « Nous avons tenu à ce que les gouverneurs (de région) soient là  parce qu’ils sont des acteurs majeurs sur le terrain », a-t-il ajouté.

Kassory Fofana a repris la parole pour dire qu’il ne donnera que des conseils et non des directives. Parce que, a-t-il justifié, le COCAN est souverain. Comme conseils, le Premier ministre a souhaité qu’un business plan soit élaboré par le COCAN. Un business plan qui va déterminer les objectifs, fixer le calendrier des opérations et cerner les contraintes pour définir les moyens nécessaires. « Ne nous laissons pas impressionner par les chercheurs d’opportunité pour ne pas tomber dans le même cas que le Cameroun (qui s’est vu retirer la CAN 2019 pour cause, entre autres,  de retards cumulés dans les travaux) », a dit le Premier ministre en conseillant le Comité de tenir compte des réalités du pays dans le choix des entreprises devant réaliser les infrastructures.

Sur la méthode du  travail, Kassory Fofana a conseillé qu’il y ait un secrétariat, mais surtout qu’il y ait de la transparence. « Faites en sorte que les gens ne se sentent pas exclus », leur a-t-il dit. Le Premier ministre a réitéré que le COCAN est souverain et que personne n’interférera  dans son travail. « Ce qui est surtout important, c’est le résultat », a-t-il dit.

« Les choses sérieuses ont commencé »

Au sortir de cette rencontre avec le Premier ministre, Bantama Sow a déclaré que les choses sérieuses ont commencé. « Nous  l’avons rencontré (le PM)  pour la première fois, et nous avons reçu des conseils sur les priorités… », a réagi le ministre en charge des Sports, qui a admis qu’il revient plutôt au Comité d’orienter le gouvernement dans l’organisation de la CAN. « Avec cette première rencontre, nous disons aux Guinéens que les choses sérieuses ont commencé et rassurons le peuple de la capacité de notre pays à organiser cette CAN 2025 », a-t-il dit.