CAN : depuis 1976, le Syli n’a plus dépassé l’étape des quarts de finale (Consultant)

0
412

La parenthèse vient de se refermer sur le parcours du Syli national à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) où il s’était pourtant qualifié avec le titre de premier de sa poule. En quatre sorties, l’équipe nationale guinéenne a concédé, un nul, une victoire et deux défaites. Ce sont les Fennecs d’Algérie qui ont mis fin à l’aventure du Syli dans cette compétition avec le score sans appel de 3 buts à zéro.

Dans une interview téléphonique accordée à votre quotidien électronique Guinéenews, le consultant sportif Thierno Saïdou Diakité affirme que la participation guinéenne à cette 32ème édition des phases finales de la Coupe d’Afrique des nations a été décevante.

« Puisque l’objectif assigné à l’entraineur était de figurer dans le carré d’as de la compétition. Malheureusement, nous avons été éliminés en 8èmes de finale, de la façon la plus humiliante par l’Algérie », argumente-t-il.

En tant que spécialiste du domaine, M. Diakité soutient qu’il y a une remise en cause fondamentale de la gestion de l’équipe nationale qui doit être faite. C’est-à-dire que le sélectionneur belge Paul Put et ses assistants assument l’entière la responsabilité de cette élimination. Pour cela, il préconise ce qui suit :

« D’abord, c’est de leur demander un rapport technique. Et sur la base de celui-ci, que le Comité directeur de la Fédération fasse une évaluation objective, sans passion, plutôt critique de la situation. Et en conséquence, prendre les décisions qui s’imposent », propose le consultant sportif.

Au regard des trois défaites enregistrées par le Syli lors des préparatifs de cette campagne, notre interlocuteur indique que celles-ci annonçaient effectivement cette élimination qui est intervenue hier.

« Parce que l’équipe n’était pas rassurante. On doutait même de son efficacité. Et malheureusement, Paul Put n’a pas procédé aux réajustements et corrections qui s’imposaient pour prétendre aller loin lors de cette phase finale », condamne-t-il fermement.

Il y a 43 ans que l’équipe nationale guinéenne n’a pas franchi l’étape des demi-finales lors de la joute continentale de football la plus prestigieuses. C’était précisément en 1976, en Ethiopie où le Syli de Guinée a perdu le trophée contre le Maroc, sans perdre sur le terrain. Et cela était dû au format de la compétition qui avait une formule de championnat. Donc, le Maroc, n’ayant pas enregistré de défaite, avec un seul match nul contre la Guinée, s’est adjugé le trophée. Depuis cette date, le Syli national a toujours été éliminé aux quarts de finale ou au premier tour de l’épreuve.