CAN2019 : Comment Salam Sow, ex international guinéen analyse le 1er match du Syli ?

0
610
« Après ce match, l’équipe doit revoir son animation sans ballon…»
Samedi 22 juin 2019, l’équipe nationale de Guinée, le Syli s’est fait neutraliser avec le Madagascar deux buts partout. L’ancien joueur du Syli de Guinée, le golden boy autrefois nous a accompagné durant les 90 minutes de la rencontre.
Assis loin du brouhaha des supporters, Salam Sow enchaîne les mèches de cigarettes. Le stresse se lit sur son visage.
« Quand je jouais avec l’équipe de nationale, jamais le stress ne me hantait. Mais aujourd’hui, quand à chaque fois je regarde un match du Syli, je suis énormément stressé », nous confiait-il à 22h00 au coup d’envoi donné par l’arbitre hier samedi 22 juin 2019.
Déjà, sur le dispositif de placement des joueurs sur le terrain, Salam Sow n’observe pas de changement de dispositif durant Les matchs amicaux. Il décompte au bout du doigt les joueurs.
À 10 minutes déjà tombe ses mots : « Nous gagnons le ballon mais n’arrivons pas à le conserver sur 5 touches appuyées. «
14mn : première occasion guinéenne manquée, Salam Sow s’étire : « Dommage ! Mais, il faut qu’on marque maintenant pour ne pas se faire surprendre. Nous sommes en train de leur mettre en confiance petit à petit. On leur laisse développer leur jeu. L’équipe malgache commence à s’installer dans le camps guinéen. On a de bons joueurs mais je ne vois pas de travailleurs dans l’équipe. C’est mauvais ça…Diawara et le numéro 7 se contentent de donner le ballon aux attaquants mais il ne les accompagnent pas…»
À 25 mn du jeu, le golden boy observe que « l’équipe ne doit pas continuer de balancer le ballon. Elle doit construire. Mais il faut remarquer que les attaquants jouent sur la même ligne. Quelqu’un doit décrocher. La transmission est trop lente, l’équipe adverse ne perd pas de temps avec le ballon. Connaissant la technicité du Syli à deux touches, elle se retrouve dans notre vingt cinq mètres. »
À la 33 mn, délivrance du Syli de Guinée : But du Syli de Guinée (Guinée : 1- Madagascar : 0. Les deux équipes se neutralisent au milieu du terrain.
45 mn fin de la première partie de la rencontre.
Mi-temps : Salam Sow analyse la première partie du match : « J’espère qu’ils doivent empêcher les deux ailes de Madagascar de jouer. Ils sont les vrais animateurs de leur jeu. »
Il est 23h00, heure d’Alexandrie : début de la seconde partie, Salam Sow, poursuit : «  l’adversaire est obligé de sortir maintenant. »
À la 50e minutes, but malgache sur corner
Salam Sow conclut : «  Ah oui ! Ça ne pardonne pas. Maintenant, l’équipe  doit aller chercher l’adversaire ensemble. »
À la 63e minutes : Guinée : 1, Madagascar 2. L’ancien joueur de l’équipe nationale n’est pas bien. Il commence à enchaîner les cigarettes. « L’animation sans ballon du Syli n’est pas bon. »
65e minutes : Naby Keita entre à la place de Mady le numéro 7.
66e minutes : Guinée 2, Madagascar 2
Toujours sur le même ton, Salam Sow insiste sur ses mots : « Nos joueurs doivent aller chercher le ballon chez l’adversaire…»
70e minute, belle occasion de Kamano pour la Guinée. Il se retrouve presque face à face avec le gardien de l’équipe de Madagascar. Occasion manquée. Salam Sow tire sa conclusion de la rencontre. « Je préfère ce match nul à défaut de gagner. Vu le déroulement, un match nul ne me mettra pas en colère. On est très bloqué. Il nous faut des actions individuelles. L’entrée de Naby Keita a apporté beaucoup à l’équipe. Vu le déroulement, il a tout bousculé dans la tête de l’entraîneur de l’adversaire…», a-t-il enchaîné.
À la 77e minute, une autre belle occasion de Ibrahima Traoré.
Il est 23h00, heure d’Alexandrie. L’arbitre de la rencontre siffle la fin de la rencontre.
Guinée : 2, Madagascar : 2.
Merci à Abdoul Salam Sow.
Bangaly Steve Touré depuis Alexandria (Égypte ) pour Guineenews©