Candidat malheureux: ce statut politique qui ne passe chez Adama Dahico

mars 13, 2019 4:52

L’humoriste ivoirien Adama Dahico, à la tête du parti Dôrôminkan, a pris part – sans succès- à la présidentielle de son pays en 2010. Une élection qui a vu plutôt la victoire du président du RDR, Alassane Dramane Ouattara qui a été porté à la magistrature suprême de la Côte d’Ivoire avant d’être réélu en 2015.

En séjour de travail en Guinée, Adama Dahico a été interpellé par Guinéenews sur sa participation prochaine à la présidentielle prévue dans son pays en 2020, en ces termes : vous aviez été candidat malheureux à la présidentielle (…).

« Non et non! Je ne suis pas d’accord qu’on me présente comme un candidat malheureux », l’humoriste a-t-il interrompu le journaliste. «  Car, pour nous en Afrique, être candidat à une élection présidentielle est une bénédiction. Ce n’est pas une source de malheur. Quelqu’un qui veut gérer un pays, c’est parce qu’il adore déjà ce pays. Alors, s’il n’a pas gagné à une élection, ce n’est pas être malheureux », s’est-il justifié.

Ayant donc participé à une élection présidentielle, l’homme ne s’identifie plus à un candidat, plutôt le futur et potentiel président de la Côte d’Ivoire. « J’ai été candidat officiel à une élection présidentielle. Donc, le mot malheureux, il faut l’enlever parce que mot est couvert d’énergie négative, alors qu’il faut positiver. C’est pour vous dire tout simplement qu’en 2020, je ne serai pas candidat, mais je serai président de la République. Etre candidat, ce n’est plus un événement. Il faut aller loin : c’est d’être président maintenant », a expliqué le comédien ivoirien.

Et à ce penchant, Dahico accorde tout le crédit si son peuple lui fait confiance en lui offrant le suffrage nécessaire. « Ou bien vous pensez que les élections sont truquées chez moi? », a-t-il conclu en ironisant.