Cause des enfants en Guinée : l’Unicef associe les médias à la conception de ses programmes

0
406

Pendant l’année tire à sa fin, En Guinée, la représentation du Fonds des Nations Unies pour la défense des droits des enfants, se projette sur l’avenir. C’est dans ce cadre, l’institution a initié une journée d’échanges avec des journalistes et acteurs de la société civile à Conakry, sur des objectifs qu’elle entend atteindre pour le bien des enfants, sans oublier l’environnement immédiat où ces derniers vivent.

Au terme d’une journée marathon ponctuée de présentations et d’échanges avec des experts dans les secteurs de l’enfance, de la santé et de l’environnement, les participants ont procédé à des travaux de groupe dont les productions constituent la base d’actions à planifier pour l’année 2021.

S’agissant de la dernière journée des travaux, la représentante adjointe de l’Unicef en Guinée dira ceci : « il s’agissait d’une réflexion qui avait pour objectif de présenter les résultats-clés sur lesquels l’UNICEF s’est engagée à accentuer les efforts pour que nous puissions mieux contribuer à la réalisation des droits des enfants dans les différents domaines d’intervention. L’institution s’est engagée sur plusieurs thématiques.

Au niveau de la vaccination, de la nutrition, de l’éducation et de la protection avec les déclinaisons en matière d’éducation sur l’accès à l’éducation et la qualité…, l’enregistrement des naissances, la lutte contre les mariages d’enfants, la lutte contre la violence et les abus dans le domaine de la protection.

Au niveau de l’eau, hygiène et assaisonnement, nous avons mis l’accent sur la Fin de la défécation à l’air libre (FDAL). Tous ces résultats clés doivent contribuer à créer un environnement sain, à assurer que les droits des enfants sont réalisés dans les différents domaines. »

Avant d’émettre le souhait « que les journalistes soient des avocats de la cause des enfants en Guinée. Que les hommes de médias soient aussi les porteurs de voix de ces enfants qui sont, pour la plupart, sans voix (…).

Un appel tombé dans des bonnes oreilles. En tout cas à en croire à au journaliste représentant la Radio Télévision Nationale (RTG), Valery Tali Mané. Notre confrère s’est particulièrement réjoui que « les hommes des médias soient associés en amont au travail à faire pour le bien des enfants. »

Pour sa part, « au nom du Représentant de l’UNICEF, Fatoumata Tandiang, a apprécié « la participation à la journée d’échange… » Qualifiant de « pertinentes » les « propositions faites durant les travaux de Groupe. » Et la responsable de la communication de l’institution d’ajouter que « vous avez fait montre d’une grande disponibilité et d’un engagement sans failles pour la cause des enfants.