Présidentielle 2020 : Cellou bénéficie du soutien de plus de 500 mouvements et partis politiques

0
825

Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) reçoit un soutien de taille dans le cadre de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Ce samedi 26 septembre, à l’occasion de l’assemblée générale de son, parti, il a signé des alliances avec 37 formations politiques et 518 mouvements ont aussi de l’accompagner en vue d’une victoire éclatante au soir du 18 octobre.

Entre autres de ces formations politiques, on peut citer l’UGN du Dr Diao Baldé, l’UPG de Jacques Gbonimy, Nos valeurs communes d’Etienne Soropogui, l’ADR d’Alpha Oumar Taran Diallo, l’UDRP du Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, la NGP du quatrième vice-maire de Matam, Badra Koné. Cette mosaïque de partis politiques et de mouvements de soutien est appelée Union nationale pour l’alternance démocratique (UNAD).

A l’entame de son intervention, le président du RPR, Diabaty Doré, a remercié Cellou Dalein pour avoir accepté de se présenter à cette élection car il est, aux yeux de tous, le seul à pouvoir battre Alpha Condé dans unes les urnes. Diabaty Doré se dit rassuré que le candidat soutenu par l’UNAD gagnera au soir du 18 octobre et demande aux militants d’aller récupérer les cartes d’électeur.

« Nous avons décidé de soutenir la candidature du président Cellou Dalein Diallo parce que nous sommes convaincus que cette fois-ci il va gagner. Nous avons la conviction ferme que cette fois-ci Cellou Dalein va battre Alpha Condé dans les urnes », a pour sa part, affirmé Etienne Soropogui, leader du mouvement « Nos valeurs communes ».

Pour Jacques Gbonimy, président de l’Union pour le progrès de la guinée (UPG), il n’y a pas de doute sur la victoire du président de l’UFDG à cette élection : « Ceux qui ont le doute dans le cœur n’ont qu’à changer d’ici à demain parce que notre alliance, qui a pour mot principal alternance [va gagner]. Alternance signifie on change l’ancien pour un nouveau. Et ce nouveau que nous avons, c’est Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo. »

Quant à Cellou Dalein Diallo, il a promis de redresser le pays avec ses collègues et dépolitisant l’Administration publique : « Notre pays a besoin d’un redressement moral. Il a besoin de réconciliation. Il a besoin de développement. Il a besoin d’une démocratie apaisée. Il a besoin d’une Administration dépolitisée, d’une administration au service de tous les citoyens quelles que soient leurs appartenances politiques, quelle que soit l’ethnie ou la région dont ils sont les ressortissants. L’Etat de droit passera par une Administration complètement dépolitisée. »