voir Plus
    vendredi, 16 avril 2021
    31 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Cellou : « C’est Alpha Condé qui rédige les chefs d’accusation »

    Arrivé dans la soirée de ce mardi 06 avril 2021 à Labé, le président de l’UFDG (union des forces démocratiques de Guinée) a aussitôt accepté de se prononcer sur l’actualité politique nationale dominée ces dernières 24 heures par le décès d’El Hadj Boubacar N’Dantaba et l’annulation du déplacement de Cellou Baldé (son fils) qui voulait assister aux obsèques de son père. Pour Cellou Dalein Diallo le président Alpha Condé est derrière cette violation du droit de ce détenu politique.

    Interrogé sur les rumeurs accusant le gouverneur de la région administrative de Labé comme étant le premier responsable de l’annulation par la justice du voyage de Cellou Baldé qui devrait assister ce mardi aux funérailles de son papa, El Hadj Cellou Dalein Diallo semble être très prudent : « je ne suis pas au courant des tractations qui ont eu lieu dans l’objectif de permettre à Cellou Baldé d’être là. J’avais appris que c’est acquis, j’ai suivi un communiqué du ministre de la Justice, disant que le ministère de la Justice prendra toutes les dispositions pour que Cellou puisse être présent aux obsèques de son père. Et après tardivement hier nuit j’ai appris que c’est annulé ».

    ‘’Je ne suis pas au courant des détails’’ insiste le président de l’union des forces démocratiques de Guinée. « Les avocats très tôt le matin ont saisi les autorités compétentes pour demander que monsieur Cellou Baldé soit autorisé à venir à Labé pour accompagner son père à sa dernière demeure. Tard dans la nuit on a appris que la décision est annulée. Je ne suis pas au courant des détails », a-t-il déploré.

    Par contre, Dalein estime que c’est le président Alpha Condé qui décide de tout dans ce pays. « Ça ne me surprend pas de la part de ce pouvoir qui vous savez, manque complètement de vision et d’humanisme, sinon je ne vois pas pour quelle raison on n’a pas pu autoriser Cellou Baldé à venir à Labé, assister à l’inhumation de son père. Mais avant Cellou il y a El Hadj Abdoulaye l’imam de Wanidara qui a perdu son père ; évidemment les mêmes démarches ont été menées, elles ont été infructueuses parce qu’Alpha Condé c’est lui qui décide de tout, c’est lui qui rédige les chefs d’accusation, c’est lui qui décide de tout ; et il a décidé de ne pas dire à sa justice de permettre à ces détenus de sortir pour assister à l’inhumation de leur père », dénonce-t-il.

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE