Cellou Dalein Diallo accuse : « Kèlèfa Sall n’a pu survivre à l’injustice »

0
416

L’ancien président de la Cour constitutionnelle, Kèlèfa Sall, est décédé ce samedi 27 juillet 2019 à Conakry. En marge de l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo a estimé que la destitution de M. Sall a un peu précipité sa mort.

« Nous avons perdu un grand patriote aujourd’hui. Kèlèfa Sall n’est plus ! Il n’a pas survécu à l’injustice,  à la brutalité, au coup de force dont il a été victime de la part d’Alpha Condé. Kèlèfa Sall que j’ai vu, il y a quelques mois, était brisé, meurtri. Vous savez que l’injustice est parfois plus douloureuse que la maladie. Parce que la manière cavalière et brutale, illégale dont on l’a destitué l’avait profondément marqué. Simplement, vous connaissez le motif, c’est parce qu’il s’était exprimé contre la modification de la constitution à des fins de troisième mandat. C’est pour vous dire que, Alpha va être impitoyable », dira le chef de file de l’opposition.

Le président de l’UFDG affirme qu’Alpha Condé fera le forcing pour faire son 3ème mandat. Mais, soutient-il, il y a plusieurs autres Kèlèfa Sall. Donc des gens qui sont opposés au projet de nouvelle Constitution : »Alpha Condé va essayer, il est prêt à tout, mais le peuple de Guinée est grand. Dieu est grand. Il a destitué ce brillant magistrat, cet homme de conviction, ce patriote pour avoir le boulevard pour son troisième mandat. Mais, aujourd’hui, il y a plusieurs Kèlèfa Sall en Guinée et au sein du FNDC. Son projet ne passera pas. »