Cellou Dalein Diallo : « Alpha est coincé, il internationalise l’affaire Grenade »

mars 26, 2018 1:02
0

Le chef de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, n’a pas fait de cadeau, hier samedi, lors de l’assemblée de son parti, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

« Je vous demande de bien vouloir maintenir le cap. La semaine prochaine, il y aura des manifestations. Le mardi, journée ville morte. Le mercredi, marche pacifique des femmes devant le ministère de la justice et les manifestations dans les communes. Chaque commune doit manifester dans son territoire pour exiger la restitution des suffrages qui ont été volés par les hommes d’Alpha Condé sous sa direction. Il ne faut pas reculer. Je sais qu’à Kaloum, ils ont promis d’organiser des contre-manifestations, surtout les femmes. Mais voilà le désordre dont je parle… On ne cédera pas. J’ai toujours dit que l’UFDG est contre la violence. Les sources de l’insécurité sont les forces de l’ordre parce que l’impunité leur est garantie…

On a enterré 94 personnes, le procureur de la république était où ? Une fois, on a enterré 12 personnes. On n’a pas entendu le procureur. On n’a même pas eu droit à la compassion. On arrête celui qui a alerté l’incendie au marché Madina. J’ai déposé une plainte en bonne et due forme par le biais de mes avocats contre Bantama Sow, qui avait qualifié l’UFDG de parti terroriste, et qui m’avait manqué de respect. Ils ont jugé la plainte irrecevable. Aujourd’hui, lorsqu’il s’agit d’Alpha Condé, ils disent d’interpeller, qu’il s’agit d’outrage au Chef de l’État, mais cette justice à deux vitesses, on en a marre. Il faut qu’on se batte pour avoir une justice digne parce qu’elle est un fléau, notre justice. Un fléau contre la démocratie et le respect des droits humains…. L’opposition va se mobiliser donc. Je sais que l’UFDG sera fière de vous parce que vous serez là pour marcher, manifester, dénoncer cette mauvaise gouvernance d’Alpha Condé… Je sais que nous aurons la possibilité de corriger ces anomalies et de mettre fin à ces fléaux…

Monsieur Alpha Condé a tout fait pour déstabiliser l’UFDG, les violences, les assassinats ciblés, la calomnie et le dénigrement. Il faut vous attendre à une accentuation du harcèlement judiciaire. L’arrestation d’Ibrahima Sory Camara entre dans ce cadre. Le kidnapping de Grenade, les intimidations, les pressions, les tortures qu’il a subis, c’est pour dire que l’UFDG utilise ses propres militants, mais c’est ridicule. Comment voulez-vous qu’on arme nos militants pour tuer nos militants ? Pourquoi un militant du RPG n’a jamais été tué ? Aujourd’hui, le kidnapping de Grenade en tentant d’obtenir des aveux de lui par la torture, la corruption et les intimidations, mais c’est parce que Alpha est coincé. Comment peut-il justifier devant la communauté internationale autant de morts sans aucune enquête ? Jamais de sanction même administrative. Aujourd’hui, il est en train de faire la campagne niveau de la sous-région, au niveau international. Les photos de Grenade sont distribuées chez tous les diplomates, dans la presse, il distribue les photos de Grenade. Il a distribué les photos en Europe, en Amérique, partout en Afrique. Pour qu’on dise l’UFDG est parti violent mais il perd son temps. Il faut que vous le sachiez. Il est en train de faire de cette affaire « Grenade », pense-t-il, comme si cela peut l’exonérer du devoir qui est le sien d’ouvrir des enquêtes. Qu’Ibrahima Sory Camara sache qu’il a le soutien de l’UFDG. Qu’il garde le courage. C’est un grand combattant. C’est un homme de conviction. Lundi, tout le monde au tribunal de Mafanco, où Ibrahima Sory Camara sera entendu », a-t-il martelé.