Cellou : « Nous allons reprendre nos manifestations la semaine prochaine »

mai 1, 2018 12:58
0

Les leaders de l’opposition guinéenne se sont retrouvés lundi 30 avril au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) à Hamdallaye-CBG. Objectif, discuter du niveau de la mise en oeuvre des recommandations faites après la rencontre entre Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé le 1er avril. L’autre point consistait aux différentes plaintes déposées par la justice contre des militants et responsables de l’opposition.

Au sortir de cette rencontre, le chef de file de l’opposition a annoncé la reprise des manifestations dès la semaine prochaine :«Nous avons décidé de reprendre nos manifestations pacifiques la semaine prochaine parce qu’il n’y a aucune volonté politique d’aller de l’avant, de rester dans la dynamique de l’apaisement et dans la décrispation et il n’y a aucune volonté perceptible de trouver une solution au contentieux électoral.»

Avant donc le début des manifestations, l’opposition va demander à ses militants et sympathisants, dès ce jeudi 3 mai, de rester à la maison. Ce jeudi là, c’est le jour de la convocation de cinq responsables de l’opposition au TPI de Dixinn.

«Jeudi 3 mai, jour de convocation des leaders de l’opposition au tribunal de Dixinn, nous allons inviter tous nos militants et sympathisants d’accompagner l’opposition pour répondre à cette convocation devant les tribunaux. Nous allons leur demander d’observer une ville morte ce jour 3 mai pour que l’opinion nationale et internationale sachent que nous sommes victimes de violences et de harcèlement judiciaire qui sont orientés uniquement vers les militants de l’opposition », a souligné Cellou Dalein Diallo, avant d’exprimer la solidarité de l’opposition à tous ses membres : « nous exprimons notre solidarité avec tous les citoyens membres des partis politiques de l’opposition qui se retrouvent aujourd’hui dans les prisons de manière injuste et de manière ciblée ».

Pour rappel, lors de la dernière manifestation, un poste de police a été incendié par des manifestants en colère à Cosa. Cinq responsables de l’opposition, dont Alhousseine Makanera Kaké, ont été convoqués ce jeudi 3 mai au TPI de Dixinn. Ce sont eux qui avaient signé le courrier d’information aux mairies pour cette manifestation. Leur convocation est en lien avec l’incendie du poste de police.