Cellou Dalein : «vouloir modifier la Constitution est un parjure…»

avril 25, 2019 5:13

Les leaders de l’opposition républicaine se sont réunis ce jeudi 25 avril au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) à Hamdallaye-CBG pour discuter de plusieurs sujets dont l’affaire du troisième mandat dont le président Alpha Condé serait décidé à s’offrir.

Au sortir de cette rencontre, le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a insisté sur le fait que la classe politique opposée au régime d’Alpha Condé, est déterminée à empêcher un troisième mandat.

«L’opposition a réaffirmé son opposition catégorique à toute modification et tout remplacement de la Constitution actuelle à l’effet d’octroyer un troisième mandat à monsieur Alpha Condé », a-t-il affirmé avant de rappeler que la constitution actuelle a été le fruit d’âpres luttes : «cette Constitution a été obtenue de haute lutte. Vous vous souviendrez qu’il y a  eu les événements douloureux du 28 septembre. Il y a eu d’autres luttes  qui ont été menées par le peuple de Guinée pour qu’on se dote d’une constitution permettant l’alternance. Et nous avons obtenu cette constitution qui est formelle en ce qui concerne le nombre et la durée des mandats, parce qu’elle stipule que les dispositions y afférentes ne peuvent faire l’objet d’une révision. Cette disposition est renforcée parce qu’il est dit quelque part que dans la Constitution que nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ou non (Article 27 de la Constitution, ndlr). »

Plus loin, le chef de file de l’opposition fait savoir que si Alpha Condé modifie ou remplace la Constitution, il aura commis un parjure, car c’est sur elle qu’il a juré de respecter et de faire respecter les lois du pays.  «C’est cette constitution qui a permis à M. Alpha Condé d’être président de la République. C’est sur elle qu’il a prêté serment et ce serment disait qu’il jure de respecter et de faire respecter cette constitution. C’est un parjure de sa part de vouloir modifier cette constitution pour s’octroyer une présidence à vie», estime le Chef de file de l’opposition.

Pour empêcher Alpha Condé de réaliser son projet, Cellou Dalein fait savoir que toutes les actions de l’opposition vont intégrer celles du Front national pour la défense de la démocratie (FNDC) et annonce que des structures locales du FNDC seront créées partout en Guinée et à l’extérieur du pays : « nous avons décidé dans ce cadre de combat, d’insérer toutes nos actions dans celles du FNDC. Et à cet égard nous avons lancé un appel à toutes nos structures dans les préfectures de l’intérieur, dans les pays étrangers pour se mettre ensemble et pour créer une section locale du FNDC. Nous allons nous organiser pour cette lutte, car nous savons que M. Alpha Condé est déterminé. »

Selon Cellou Dalein, l’actuel pouvoir  a deux outils pour faire passer son projet : «il compte sur deux outils. Le premier, c’est la corruption. Ils ont amassé beaucoup d’argent qu’ils sont en train de distribuer, financer des manifestations tendant à faire croire à l’opinion internationale que les Guinéens veulent d’un troisième mandat. L’autre outil sur lequel il compte c’est la répression. Mais là il se trompe. Les forces de défense et de sécurité sont constituées de Guinéens qui auront le souci, j’en suis convaincu, de faire de la Guinée une République où la Constitution et les lois sont respectées