CENI : Djénabou Touré revient sur le nouveau fichier électoral

0
801

Djénabou Camara, commissaire de la CENI, chargée du fichier électoral a tenté ce matin d’expliquer à nos confrères d’Espace Fm, le nouveau fichier obtenu après la dernière révision exceptionnelle des listes électorales. Pour madame Camara, ce fichier ne souffre d’aucune anomalie. Elle trouve normale, la croissance du nombre d’électeurs enrôlés lors de cette révision qui n’a duré que pendant vingt-cinq jours.

A la question de savoir comment la CENI a procédé pour passer de 6 millions à 8 millions d’électeurs, Djénabou Touré apprend aux auditeurs que cela s’est fait sur la base du recensement des citoyens sensibilisés et mobilisés qui se sont présentés dans les CAERL pour se faire enrôler.

« Je ne peux pas vous expliquer pourquoi… C’est du réel ! Les citoyens ont été sensibilisés par leurs responsables politiques et ils se sont mobilisés pour se rendre sur les lieux du recensement pour se faire enrôler ! Les chiffres sont comptabilisés et remontés. Ce sont ces chiffres que nous avons diffusés », a-t-elle fait savoir avant de soutenir, sur l’insistance des confrères, que le fichier électoral est permanent. « Nous avons un fichier permanent qui contient déjà 6.042.000 électeurs… Il n’y a aucune anomalie sur les chiffres qui vous ont été donnés… Mais si vous posez des questions sur une région précise, vous risquez de tout mélanger. Je ne pourrai pas répondre. Je suis désolée », regrette la patronne du fichier électoral.

Sur le constat du « boom » de chiffres d’électeurs enregistrés à Kankan et dans les autres villes de la Haute Guinée, Djénabou Touré renvoie nos confrères aux démographes « …Je ne suis pas une démographe. Je ne suis pas spécialiste en la matière… Nous avons donné les chiffres que nous avons sous la main », a-t-elle tranché.