CENI parallèle : L’énergique réponse de Me Salif Kébé

0
800
La conférence de presse animée par la commission  électorale nationale indépendante ( CENI) était l’occasion pour le président de l’institution de dire certaines vérités. C’était notamment le cas pour lui qui a saisi l’opportunité pour répondre énergiquement à certaines critiques. Même si dans une certaine mesure, ça reste la parole d’un camp contre celle d’un autre.

Guinéenews© vous suggère en guise d’exemple les propos de Me Salif Kébé en ce qui concerne ce qui est decrit par cetains comme une CENI parallèle.

Lisez!

« Prenez la loi 044… quand vous prenez le site central, certains indexent là-bas comme la CENI bis où le president et quelques membres introduits vont décider du sort de la CENI. Ce n’est pas vrai. C’est le siège de notre site central; c’est-à-dire que les bases de données sont là-bas. Les serveurs sont là-bas. On ne peut pas mettre ça à la disposition de tout le monde. Partout dans le monde, quand il y a des bases de données informatiques, c’est protégé. Là-bas, il se passe beaucoup de travaux. Mais pour vous dire que c’est assez ouvert, nous travaillons avec des experts. Des experts de l’OIF sont là-bas. Des experts d’Innovatrics qui nous aident dans ces travaux là sont là-bas. Des ingénieurs informaticiens de la CENI sont dédiés à cette question là. Ils y travaillent également. Mais ce n’est pas donné à tout le monde…. Mais en dehors de ça, la question de matériels que vous mêlez là-dedans, c’est la loi qui l’a prévue. La loi dit que le matériel lourd, et l’a cité, est fourni par l’État guinéen. Donc ce matériel-là, la CENI n’a pas à se préoccuper du prix. Nous donnons les spécifications techniques à l’Etat, il nous fournit le matériel. C’est bien spécifié dans la loi. Si vous lisez l’article 21, vous verrez les matériels lourds que l’Etat est chargé de nous fournir. Et c’est comme ça dans beaucoup de pays… Mais ce n’est pas une CENI bis qui travaille sur ça. Comment l’Eat fait pour obtenir ce matériel? Nous ne le savons pas. De même que nous ne savons pas comment ils font pour envoyer le timbre sur nos lettres, comment ils font pour envoyer la taxe unique… ça, je ne me pose pas ces questions. Mais j’ai le matériel dans le délai, en conformité avec ce que j’ai demandé, j’organise les élections. Mais il n’y a pas de CENI bis…. Le reste des travaux est réalisé par la CENI, uniquement par la CENI. Sauf si nous cooptons une entreprise, une institution ou une ONG…

Mais il y a des gens qui ont cité le nom du président et d’autres cadres. Ces cadres là sont dédiés à ce travail. S’ils ne le font pas, les Guinéens n’iront pas aux élections.

Au lieu de les féliciter parce qu’ils passent des nuits blanches, à se faire des cheveux blancs, ils disent qu’ils se cachent pour aller faire ce travail. Non. Ils sont dans un endroit sécurisé où ils font un tavail précis. Vous savez ce que ça veut dire ».