Centre de formation international I.S Touré : Une première réussite du prix d’excellence

juin 24, 2018 11:38
0

« Ça vraiment été une réussite parfaite », a apprécié Delphine Doré, mère de quatre enfants dont trois étudient au Centre de formation international franco-guinéen I.S.Touré. Comme madame Doré, ils ont été nombreux, ces parents d’élèves et autres invités qui ont apprécié la prémière cérémonie de remise du Prix d’Excellence IS-Touré. Initié par le Centre de formation international Franco-guinéen I.S. Touré et l’Association des parents de ses élèves, la première édition du prix d’Excellence IS-Touré a en effet connu un franc succès. La cérémonie rehaussée par la présence de hautes personnalités politiques, administratives et des diplomates a été riche en spectacles et en discours.

Avant  l’arrivée des officiels, les tout-petits ont ouvert le bal des spectacles dans la salle de conférence – au troisième étage de l’immeuble –  qui a abrité la cérémonie. Présentations, poèmes, chants, danses…ont évité l’ennui aux invités. Des prestations qui se sont poursuivies et enrichies après l’installation des hôtes de marque. Parallèlement, l’ambiance était agréable dans la cour. Là, une troupe culturelle locale  a assuré le spectacle à côté de la fanfare de la gendarmerie nationale.

Les choses sérieuses ont commencé par le discours de Fatoumata Yarie Touré, directrice générale du centre de formation. «  Chers lauréats, ce prix que vous recevez est l’empreinte d’un établissement engagé dans des objectifs d’excellence qui se sont concrétisés ces dernières années par un taux d’admission de 100% à l’examen du brevet français pour l’année 2017-2018, un taux de réussite de 99% aux épreuves du Diplôme d’étude de langue française, une médaille de bronze au Concours de la francophonie organisé par le Centre culturel franco-guinéen. Recevez donc fièrement votre prix dans une ère remplie d’opportunité et de défi à relever », a declaré Fatoumata Yarie Touré. Elle a invité les lauréats à servir de modèle à perpétuer cette tradition d’excellence.

Peu avant, dans la présentation de son école, Fatoumate Yarie Touré a indiqué le Centre de formation, depuis sa fondation en 2012, a mis un point d’honneur à tisser des partenariats solides et profitables à ses élèves et étudiants. Elle cite entre autres, un partenariat historique avec l’Association des parents d’élèves (APEAE), d’autres avec le Centre culturel franco-guinéen, le groupe Bolloré, Guinée Business Prestation.

Aussi, elle a indiqué  qu’au-delà des partenariats, et dans le souci de s’engager efficacement et durablement auprès des couches les plus défavorisées, I.S. Touré initie dès la rentrée prochaine un programme de parrainage pour la scolarisation des jeunes orphelins. «  Ce programme consiste à prendre en charge tous les frais liés à la scolarisation et l’encadrement des jeunes orphelins en collaboration avec des partenaires ou les orphelinats guinéens », a-t-elle expliqué.

« La cérémonie qui nous réunit ici est la résultante d’un combat de longue haleine menée par l’APAE… », a révélé madame Assa, présidente de l’Association des Parents et Amis d’Elèves (APEAE). Un combat qui a été soutenu par des partenaires et donateurs comme Fadi Youssef Wazni – parrain de la cérémonie –, le Haut représentant du chef de l’Etat, les ambassades d’Algérie, de la Côte d’Ivoire et de la Palestine, la Société Minière de Boké (SMB)… Des soutiens auxquels madame Assa a tenu à exprimer toute sa gratitude. Elle a indiqué que le Prix d’Excellence IS-Touré fait partie des activités menées par l’APEAE. Une APEAE créée en réponse à la politique nationale  de sensibilisation ouverte aux ONG et APEAE en vue de pallier certains déficits du système éducatif guinéen.

Président de la cérémonie, le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation s’est fait représenter par Casimir Diawara, secrétaire général du ministère. Au nom de son mandant, monsieur Diawara saluera l’initiative de l’I.S. Touré. « Parce que cette initiative est en conformité avec ce que pense le ministère. C’est-à-dire diriger les élèves vers le culte de l’excellence », a-t-il apprécié, avant d’estimer que l’institution d’enseignement privée ouvre la voie aux autres pour rentrer de plain-pied dans la culture de l’excellence.

Quant au représentant de Fadi Youssef Wazni, parrain de la cérémonie, il a transmis le message d’encouragement de son mandant aux élèves. « Soyez honnêtes et sincères et la réussite vous sourira dans ce monde ou dans l’autre. En attendant le plaisir de vous serrer la main, je vous transmet toute mon amitié et mon affaction », a-t-il écrit dans une lettre lue par son représentant.

Dans son allocution de la circonstance, Sydia Touré, l’autre invité de marque, a aussi salué l’opération de distinction des meilleurs élèves du Centre de formation. «  L’éducation est la base de tout. Et le fait de le (le Prix de l’excellence) commencer par les enfants de cet âge est une preuve de ce que nous pouvons devenir demain », a dit le Haut Répresentant du chef de l’Etat. Prodiguant d’utiles conseils à l’assemblée, il a repris à son compte une des déclarations de la présidente de l’APEAE. Comme madame Assa, Sydia Touré estime qu’il est extrêmement important que les parents aient un temps pour suivre les élèves. « L’époque que nous vivons aujourd’hui est celle de la transversalité et de la transparence. C’est-à-dire que tous les niveaux sont mesurés. Nous ne pouvons pas faire une école guinéenne qui ne sera pas au niveau de l’école sénégalaise, de l’école française ou même de l’école américaine. Donc, c’est dès la base que les parents doivent être à mesure de suivre l’évolution scolaire de leurs enfants », a-t-il adressé aux parents d’élèves.

Après les discours, quelque vingt lauréats ont été recompensés en présence de leurs parents. Trois d’entre eux ont reçu le Prix d’excellence du premier des premiers. Il s’agit de Diaby Naby Daouda (9,80/10) pour le primaire, Dramé Abdoulaye (15,17/10) pour le collège et Lamah Aboubacar Sidiki (14,96/10) pour le Lycée…