Champion’s League : Le duel Real-Bayern n’est pas terminé

avril 26, 2018 11:20
0

La défaite du Bayern était connue avant la fin de la pause. C’est peu de dire cela comme ça. Sans avoir un jeu qui tranche en champion’s League, surtout devant sa bête noire qui est le Real Madrid, des impondérables sont tombés sur le Bayern  par la blessure matinale de Robben et de Boateng, deux pièces qui comptent dans le dispositif du Bayern. Malgré tout, ils ont su tenir la dragée très haute aux visiteurs. Seulement, on peut se demander si Yupp Heynckes n’avait pas perdu les pédales et le contrôle du jeu en laissant libre cours sur le terrain.

En effet, l’erreur tactique ou le péché d’orgueil du Bayern est d’avoir joué sur un seul côté après la sortie de Robben sur blessure. Le côté de Ribery a été vainement exploité et usé jusqu’à la corde. Même si Ribery a fait voir de toutes les couleurs à Carvajal, il n’y a pas eu de résultat. Et là, Yupp Heynckes n’a pas pipé. Si le jeu était équilibré sur les deux côtés, Ribery aurait pu reprendre son haleine, et qui sait s’il ne pouvait pas être déterminant sur une ou deux des multiples occasions gâchées par manque de lucidité et d’énergie. C’est un Ribery complètement cuit à la fin de la rencontre, qui tenait à peine débout. On a vu aussi Thierry Henry lors d’une finale de la même compétition, au cours de laquelle finale Arsenal avait été obligé de sortir David Ginola pour pouvoir remplacer le gardien d’Arsenal expulsé… Les choses sont vieilles, mais on revoit Henry complètement essoré et épongé, comme Ribery, ce mercredi. Que fera ce Ribery au match retour ?

Au vu de la malchance, de la maladresse, du manque de stratégie de rechange par la blessure de Robben et de Boateng et surtout de l’hécatombe chez les Bavarois, au vu de ce qu’ils ont produit, s’ils retrouvaient tous leurs blessés et éclopés le mardi prochain, la partie n’est pas terminée, il y aura du spectacle.