CHAN 2021 : Lappé Bangoura rassure, la Namibie prête à « démolir » la Guinée

974

Pour son troisième Championnat d’Afrique des Nations d’affilée (CHAN), c’est un Lappé Bangoura hyper confiant qui s’est présenté ce mardi 18 janvier devant la presse africaine pour sa conférence de presse d’avant match à la veille de sa toute première sortie dans cette compétition contre la Namibie, une équipe qu’il a pris le temps d’étudier avant de fouler le sol camerounais. Au stade de Limbé, le sélectionneur national guinéen a déclaré que son équipe a à peu près le même style de jeu que son adversaire.

« Nous avons une petite connaissance de cette équipe à travers les matchs qu’elle a joués contre la Guinée. Je pense qu’on a un peu en commun cette alternance de passes longues et de passes courtes. C’est une équipe bien organisée mais nous avons trouvé des solutions pour pouvoir les empêcher dans leurs points forts et nous mettrons tout en place pour imposer nos qualités. Nous aurons tout le respect pour nos adversaires mais nous viendrons avec nos qualités et nous avons nos arguments pour se tailler une place », avertit le technicien guinéen qui compte bien aller jusqu’au bout dans cette compétition qu’il connaît assez bien.

D’ailleurs, il a indiqué qu’il y a quelques similitudes sur le plan technique entre les l’équipe du Rwanda en 2016, celle du Maroc en 2018 et l’équipe actuelle qui démarre demain le CHAN camerounais. Une équipe qui a quand même une particularité, d’après le coach.

« Il y a beaucoup plus de solidarité dans le groupe. Le niveau de performance est à peu près équilibré. Il n’y a pas de joueurs complètement exceptionnels qui soient complètement au-dessus mais il n’y a pas non plus des joueurs qui sont en dessous. Il y a un équilibre de niveau. Après, contrairement à l’équipe du CHAN du Rwanda, je n’ai pas des flèches sur les côtés qui vont un peu plus vite. À l’époque, j’avais Daouda Camara et Iyanga. Malgré tout, on a adapté le schéma par rapport au groupe que nous avons. Un groupe qui est très solidaire et a une grande volonté. Techniquement, elle n’a rien à envier des autres équipes », rassure Lappé Bangoura.

Contrairement à la Guinée qui a eu quelques semaines de préparation à Conakry et au Maroc, son adversaire dont le coach a refusé de parler de la Guinée, n’a pas eu la même chance à cause de la crise sanitaire. « On ne s’est pas entraîné pendant deux semaines parce que certains de nos joueurs et un membre du staff avaient été testés positifs au COVID. Ils devaient attendre le troisième test avant de pouvoir voyager sur le Cameroun. Nous avons eu 4 séances d’entraînement depuis que nous sommes arrivés le 15 janvier dernier au Cameroun et nous pensons avoir trouvé la stratégie à mettre en place contre notre adversaire, la Guinée. Notre premier match est d’une importance capitale. C’est pourquoi nous n’allons pas être suffisants ou complaisants en acceptant la médiocrité de notre part », a dit Bobby Samaria, le sélectionneur national l’équipe A’ de la Namibie.

Pour son capitaine, Dynamo Frederick’s, ils ne sont pas venus au Cameroun pour faire de la figuration. « En 2019, nous avons joué contre l’équipe professionnelle de la Guinée au compte des éliminatoires de la CAN 2021. C’est évident que nous n’avons qu’une petite connaissance de notre adversaire de demain mais nous comptons sur notre mental et nos capacités techniques pour les empoigner et les démolir lors de cette première journée. On les respecte en tant qu’adversaire, mais le jour du match on montrera qu’on n’est pas venu ici pour participer. Nous sommes ici pour compétir contre les meilleurs. Nous voulons gagner le CHAN », a-t-il dit.

Après sa première sortie face à la Namibie, la Guinée jouera contre la Zambie le 23 janvier avant de disputer son dernier match dans le Groupe D contre la Tanzanie le 27 du même mois à Douala.

Tanou Diallo, envoyé spécial de Guinéenews à Limbé, Cameroun 

Facebook Comments