Chantier du CHU de Donka : sur les pas du président du groupe de la BID

janvier 15, 2019 9:24

Le gouvernement guinéen en partenariat avec la BID (Banque Islamique de Développement) organise les 16 et 17 une conférence régionale sur le concept WAQF à Conakry. Une opportunité que le président du Groupe de la BID,  Bandar Al Hajjar a mis à profit pour visiter les chantiers financés par son institution notamment l’hôpital Donka.

Au terme de la visite, la Directrice de l’hôpital,  Dr Fatou Sikhè Camara a déclaré que le Centre Hospitalo-universitaire (CHU) de Donka a complétement changé de visage.  «Aujourd’hui, l’hôpital Donka a un nouveau visage. C’est un établissement sanitaire de référence dans la sous-région. Plus de 600 lits avec toutes les spécialités confondues. Cela va largement diminuer les cas d’évacuation sanitaire. C’était un hôpital avec des équipements vétustes, des infrastructures dégradées avec un personnel démotivé par les mauvaises conditions de travail. Aujourd’hui, tel n’est pas le cas. Les conditions de séjour de chaque malade ont complètement changé. Au maximum quatre malades par salle climatisée ou ventilée avec des toilettes internes», a-t-elle expliqué.

Visiblement très satisfaite des travaux dont vient de bénéficier son établissement, hadja Fatou Sikhè Camara a signalé qu’il y aura désormais une gestion combinée sous le contrôle de l’Etat guinéen. «Il y aura plusieurs sous-traitances notamment dans le domaine de nettoyage, de restauration, de la sécurité, du gardiennage et même de l’ensemble des prestations, y compris l’administration. Il y aura un soin de qualité avec un coût accessible», a-t-elle laissé entendre.

Pour sa part, le président du Groupe de la BID, Bandar Al Hajjar a rappelé que l’hôpital Donka est cofinancé à hauteur de 60 millions de dollars par le fonds saoudien et la BID. «C’est un hôpital de plus de 600 lits qui sera bientôt opérationnel. On y trouve des différentes spécialités pour le bien-être des populations de Conakry et celles de l’intérieur du pays. Avant la réalisation de ce projet, les populations environnantes avaient du mal à s’approvisionner en eau potable. Mais grâce à ce projet, elles vont maintenant bénéficier de l’eau potable.  Nos prochains investissements seront axés sur les infrastructures et le développement humain», a-t-il annoncé.

Pour sa part, la ministre du Plan, Hadja Mama Kanny Diallo a remercié le président du Groupe de la BID qui a bien voulu, d’après elle, accepter l’invitation du chef de l’Etat Alpha Condé pour venir constater de visu la réalisation des projets financés par la BID en Guinée.

«La BID est l’un de nos premiers partenaires très actifs. Au cours du groupe consultatif organisé à Paris, ils ont annoncé un engagement de plus de plusieurs milliards de dollars qu’ils sont en train de concrétiser. Cet hôpital est l’un des objectifs majeurs du président de la République pour soulager la population guinéenne. C’est un hôpital complet de grande envergure de la sous-région. C’est à nous les Guinéens de faire en sorte qu’il fonctionne correctement. Nous comptons l’inaugurer le plus rapidement que possible», a-t-elle dit.