Cheick Taliby Sylla rassuré par le niveau d’avancement des travaux de la centrale thermique de Matoto

0
1702

Le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique a visité ce lundi 28 janvier 2019 le chantier de la future centrale thermique sise à la Tannerie, dans la commune de Matoto, à Conakry. Une initiative née d’un calcul effectué à l’effet de connaitre après la mise en service de Kaléta en 2015, est-ce que la Guinée pouvait se retrouver avec un déficit avant 2018. Puisque les centrales thermiques de Kaloum et l’adjonction des 100 MW permettaient jusque-là de ne pouvoir alimenter le système interconnecté d’EDG que jusqu’en 2017.

En 2018 donc, il fallait une autre adjonction de 50 MW. C’est alors que le gouvernement a pris contact avec une société pour monter ce projet qui consiste à réaliser la centrale et la rétrocéder à la Guinée afin que celle-ci entre dans le patrimoine guinéen.

Hélas! Les travaux ont démarré un peu plus tard, fait remarquer Dr Cheick Taliby Sylla qui justifie cette situation par certaines exigences environnementales qu’il fallait observer. « Parce que nous sommes au centre de la ville », a-t-il justifié, avant de se déclarer rassuré par la qualité de travail qui y est en train d’être fait.

« Sur le plan environnemental, sur les dispositions qui ont été prises pour normaliser l’échappement du gaz à effet de serre. La nuisance due au bruit est résolue. La nuisance due à la pollution est également résolue par rapport aux populations environnantes. Il y a des appareils de mesure de la qualité de l’air. Nous sommes donc satisfaits du travail que nous avons trouvé ici. Je suis rassuré par ce que j’ai vu. Et une telle centrale n’existe pas encore en Afrique de l’ouest », s’est félicité Cheick Taliby Sylla.

Paradoxe

Généralement, dans la réalisation d’un tel ouvrage, le délai contractuel est défini à l’avance. Ce qui ne semble nullement être le cas avec ce projet-ci. Puisqu’à propos du respect du délai d’exécution des travaux, les responsables des sociétés Tè-Power et Endeaver qui y opèrent disent avoir commencé les travaux le 11 mai 2018 pour les finir en septembre prochain. Un délai qui tonne mal dans les oreilles du ministre Cheick Taliby Sylla qui a exigé à ce que  tout soit mis en œuvre pour que les travaux arrivent à terme en mai prochain. Ce, dit-il, pour faire face au déficit énergétique constaté à ce moment précis.

« Le délai de fin des travaux qui m’a été dit ici, c’est en septembre. Et je leur ai dit que je ne suis pas d’accord. J’ai demandé à ce que ces sociétés travaillent nuit et jour pour qu’au mois de mai, cette centrale soit sur le réseau ».

Avec une puissance énergétique de 50 mégawatts, la centrale thermique de la Tannerie devrait aider à fournir davantage d’électricité aux populations. Et comme il en avait été pour Kaléta – à la demande du chef de l’Etat -, Cheick Taliby Sylla a rassuré que pour une nette accélération du chantier, les travaux y seront menés 24H sur 24.